21 janvier 2022
Critiques

Le Pont des Espions : Parfait !

Définir un film comme étant parfait n'est pas chose aisée. Plus aucune objectivité ne rentre en compte, on ne peut que s'assoir et en profiter pleinement. Et ici, pour le coup, avec "Le Pont des Espions", on aura beau y rentrer avec tous les a priori du monde, essayer de ne pas déclencher une litanie de superlatifs, mais il faudra bien s'y résoudre. Papa Steven revient pour un nouveau chef d'œuvre, et cette pauvre analyse ressemblera forcément à une déclaration d'amour de fanboy. En même temps, ça fait trente ans que ça dure, on ne se refait pas !

Steven Spielberg constitue ici une dream team de cinéphile pour nous livrer avec "Le Pont des Espions" l'un des meilleurs films de l'année : les frères Coen au scénario, comme d'habitude Kaminski à la photo, une production design de grande tenue, et évidemment la mise en scène au millimètre de Spielberg, jamais vaine, qui peut en dire beaucoup au détour d'un plan ou d'un dialogue.

C'est un conflit à hauteur d'homme que Spielberg a décidé de raconter. Sans jamais d'effets grandiloquents, il arrive pourtant à instaurer une tension folle, notamment dans ces scènes de joutes verbales entre deux représentants de pays. "Le Pont des Espions", c'est également un film rempli d'humour, loin de l'œuvre froide qu'on aurait pu imaginer. Le réalisateur raconte un conflit aux dimensions mondiales par la petite histoire, et pourtant nous laisse plus ému qu'avec un exposé global. Car, en évoquant la Guerre froide, Steven Spielberg parle surtout de notre monde d'aujourd'hui et nous livre une leçon d'humanisme, à travers le personnage de Tom Hanks (qui d'autre d'ailleurs aurait pu jouer ce personnage avec un tel brio ?), cet homme qui aura fait le choix de rester digne, de rester debout, même si cela entraîne bon nombre de danger sur sa famille et son cabinet.

Faire les choses justes. C'est le cœur même du message du film. On pourra juger ça moralisateur, mais cela fait justement sens dans le cinéma faussement naïf de Spielberg. En ces temps de psychose, d'état d'urgence qui bafoue avec nos droits et libertés, un tel film résonne gravement, et donne envie de croire encore en l'espèce humaine. "Le Pont des Espions" est un film nécessaire, et par son ton et son final qui renvoie aux oeuvres de Capra. Il est finalement le seul film de Noël à voir cette année.

Auteur :David MarmignonTous nos contenus sur "Le Pont des Espions" Toutes les critiques de "David Marmignon"

ça peut vous interesser

Les Goonies : Pirates et nostalgie

Rédaction

Don’t Look Up : Adam McKay revient sur terre

Rédaction

West Side Story : Une ode au réalisme

Rédaction