22 février 2020
Critiques

Le Prince Oublié : Une touchante épopée

Par Clara Lefèvre-Manond

C’est sous les applaudissements d’une salle comble remplie d’adultes, d’enfants et d’adolescents, que les acteurs Omar Sy et François Damiens ont fait leur entrée, accompagnés du réalisateur Michel Hazanavicius. Avant la projection du "Prince Oublié", c’est un François Damiens en forme, qui, avec ses blagues et petites piques a su conquérir son auditoire. Pour autant, les trois hommes vont-ils conquérir le cœur du public avec l’histoire du "Prince Oublié" ?

Le film raconte l’histoire de Sofia et de son papa, Djibi (Omar Sy). Veuf, il vit seul avec sa fille de 8 ans, et chaque soir c’est le même rituel avant de dormir. Djibi invente des histoires aux récits extraordinaires dans un monde imaginaire où sa fille est toujours la princesse et lui, le Prince courageux. Cependant, Sofia grandit et entre au collège et elle n’a plus besoin de ses histoires pour s’endormir. Désarmé, déçu, son père va devoir se faire à l’idée que sa fille grandisse et s’éloigne de lui. Dans leur monde imaginaire, le Prince va devoir affronter la plus épique de toutes les aventures pour conserver une place dans l’histoire de sa fille.

photo-prince-oublié
Keyla Fala et Omar Sy - Copyright Pathé Films 
Une histoire touchante

À travers le film, on se rend bien compte que l’on nous parle de l’évolution des relations entre les enfants et leurs parents. Lorsqu’ils grandissent ils ont de moins en moins besoin de leurs parents, il ne faut pas aller devant le collège avec eux sinon « c’est la honte », on ne lit plus d’histoire parce que « c’est pour les bébés », etc. Bref, tout un tas de petites choses qui pourraient être insignifiantes mais qui touchent les parents.

Pour être honnête, je ne suis pas encore maman, mais je n’ai pas pu m’empêcher d’avoir de l’empathie pour ce papa qui se sent délaissé. J’ai surtout été touchée par ce processus d’invention d’histoire. Je me suis souvenue que mon papa nous faisait ça aussi à mes frères et sœurs, nous raconter des histoires sur le tas, où nous étions les héros quand bien même elles n’étaient peut-être pas aussi loufoques que celle de Djibi...

Dans "Le Prince Oublié", et particulièrement dans le monde imaginaire, on nous dit que les histoires ne s’arrêtent jamais, mais pourquoi ? C’est une fois à la fin du film que nous le comprenons. C’est en quelque sorte, l’histoire de la vie (promis je n’en dis pas plus !)...

film-le-prince-oublie-1
Le Prince Oublié. Un film de Michel Hazanavicius avec Omar Sy, Bérénice Bejo, François Damiens, Sarah Gaye. Distribué par Pathé Distribution.
Un film pour les enfants ?

Le réalisateur, Michel Hazanavicius, nous l’explique d’emblée, le film a été fait pour les enfants. Mais attention, ça ne s’adresse pas uniquement qu’à eux ! Le vocabulaire, ce qui se déroule, les blagues, l’humour de Pritprout (François Damiens) ne sont pas si enfantins que ça. Cette comédie fantastique est destinée à toute la famille.

Cela dit, vers le milieu, il y a moment un peu longuet notamment lorsque le Prince se retrouve dans les oubliettes. Nécessaire pour la quête du personnage, cette séquence est malgré tout un peu longue. Néanmoins, une fois terminée, le dynamisme est à nouveau de rigueur pour nous conduire vers la chute finale qui, elle aussi, est touchante (quoiqu'un peu prévisible).

François Damiens et Omar Sy, jouent leur rôle de gentil et de méchant avec brio. Petit bémol pour les collants du Prince qui picotent un peu les yeux. A part cela, on retrouve dans cette comédie, de l’humour, de l’action et du romantisme. Un cocktail plutôt réussi. En définitive, "Le Prince Oublié", comédie d’aventure fantastique, est un film que vous pouvez aller voir tranquillement en famille.


Tous nos contenus sur "Le Prince Oublié" Toutes les critiques de "Clara Lefèvre-Manond"

ça peut vous interesser

Spinning Out : La série

Rédaction

The Gentlemen : Long live Guy Ritchie !

Rédaction

Le Prince Oublié : Les coulisses du tournage

Rédaction