Archives Critiques

Le Prix à payer : Pas de cul, pas de fric

Soyons honnêtes, quand on parle de ce genre de choses au cinéma en France, en général ce n'est souvent pas très fin. Sauf quand c'est, et c'est Gérard Lanvin qui le dit, une femme qui le fait. Et pour le coup, c'est Alexandra Leclère qui s'y colle.

Son premier opus, "Les Soeurs Fâchées", augurait déjà d'un vrai talent de cinéaste. Dans le ton, dans le mélange des genres, dans la comédie plus douce qu'amère, la dame excelle.

"Le Prix à Payer" suit le même chemin. Sur une base assez simple : deux couples, deux érosions différentes mais une amitié entre hommes qui se crée...

Le film tient la longueur. L'histoire de ces hommes qui en viennent à croire que l'argent peut être la solution à l'usure de leur couple, ses rebondissements et ses déconvenues tient plutôt le spectateur en haleine.

Grâce à des dialogues écrits au cordeau dans une plume trempée dans le cyanure, Alexandra Leclère parvient aussi à nous surprendre et nous faire rire. Rire jaune aussi parfois, quand tout cela devient outrancier, presque tabou d'ailleurs, ou parfois trop léger pour être « honnête »...

Niveau acteurs, Alexandra Leclère a bon goût. Pour servir son histoire, elle choisit un quatuor de tête de qualité : Christian Clavier (qui arrive presque à faire oublier qui il est), Nathalie Baye (impeccable dans la comédie comme dans le reste), Géraldine Paihlas (qui range "Les Chevaliers du Ciel" enfin au hangar) et Gérard Lanvin (heureusement que certains lui donnent encore des rôles à sa mesure). C'est Lanvin qui tire le mieux son épingle du jeu, juste, fort, il est vraiment dans son personnage à un point troublant.

C'est sur, côté mise en scène tout cela est un peu plat, mais c'est un film de  dialogues et d'acteurs que signe, et revendique, la réalisatrice. Et si en sortant on ne garde pas grand chose du film, au moins on ne pense pas à sa liste de courses du lendemain pendant la séance, on ne peut pas en dire autant de certains autres.

Alors voilà, même si "Le Prix à Payer" n'est pas la comédie de l'année, d'ailleurs, ce n'est pas tout à fait une comédie, cela reste, tout bien réfléchi, une des meilleures réalisations françaises que nous ayons vues depuis un bon bout de temps.

Et si cette histoire de gens qui croient, à tort, que l'argent gouverne le monde, peut en toucher quelques uns, en faire rire quelques autres, ce n'est pas nous qui irons lui jeter la première pierre.

Certes, de temps en temps, la facilité l'emporte sur l'ingéniosité, mais cette satire, qui commence avec une misogynie apparente pour remettre chacun face à ses défauts, le fait avec un ton neuf, sans concession, et ça, au cinéma, c'est assez rare pour être signalé.

Auteure :Fadette Drouard

Tous nos contenus sur "Le Prix à payer " Toutes les critiques de "Fadette Drouard"

ça peut vous interesser

Le Mystère des Pingouins : gagnez vos places !

Rédaction

Give Me Liberty : Gagnez vos places !

Rédaction

DVD : L’Empereur de Paris avec Vincent Cassel

Rédaction