14 décembre 2019
Critiques

Le Roi Arthur: La Légende d’Excalibur : Une énième réécriture poussive et insipide

Dernier avatar en date "Le Roi  Arhur : La légende d"Excalibur", réalisé par Guy Ritchie, se concentre avant tout sur l'ascension du personnage principal vers le pouvoir suprême.

Emmenée par le duo Charlie Hunnam et Jude Law, dans les rôles respectifs du héros et du nécessaire antagoniste, cette nouvelle vision de l'histoire prend trop de liberté créative par rapport au matériau de base.

C'est bien simple, s'il n'avait pas été spécifié dans le titre qu'il s'agissait d'un nouveau film mettant en vedette le personnage du roi Arthur, on ne l'aurait pas forcément deviné tout de suite.

Guy Ritchie s'est notamment permis dans "Le Roi  Arthur : La légende d"Excalibur" d'occulter certains personnages cultes de la légende athurienne comme la Dame du Lac, qui n'apparait que très brièvement, ainsi que Merlin l'enchanteur quasiment inexistant puisque l'on ne voit même pas son visage et qu'il ne prononce aucune réplique.

D'autres figures marquantes, telle celle du père d'Arthur, Uther Pendragon, ne correspondent pas du tout aux écrits originaux. Quant à la magie omniprésente tout au long de l'histoire, il s'agit là typiquement d'une bonne excuse pour placer le maximum d'effets spéciaux et ainsi rendre "Le Roi  Arthur : La légende d"Excalibur" plus spectaculaire.

Certes, cela est réussi à l'écran grâce à des scènes mémorables, mais, au final, on frise carrément l'overdose. Les yeux des spectateurs commençant déjà à souffrir avant même la moitié de la projection.

Un scénario totalement inédit donc qui ne révolutionne malheureusement pas l'écriture de ce récit. Chaque rebondissement est prévisible ce qui s'avère rapidement plus qu'ennuyeux. Le montage catastrophique de la majorité des scènes dans "Le Roi  Arthur : La légende d"Excalibur" n'arrange rien. Beaucoup trop rapide et dans la surenchère permanente.

Si le réalisateur a tenté de rajouter une pointe d'humour en s'inspirant de ses précédents travaux comme "Sherlock Holmes", cette fois-ci la mayonnaise ne prend pas et ça en devient même parfois gênant.

En définitive, "Le Roi  Arthur : La légende d"Excalibur" est un film qui n'est ni fait, ni à faire et ne manquera pas de provoquer le courroux de certains spectateurs très attachés au respect de la légende arthurienne.

Un très bel exemple à ne pas suivre pour Alexandre Astier qui prépare actuellement sa trilogie "Kaamelott" tant attendue par les inconditionnels de la série éponyme.

Auteur :Clément Machetto
Tous nos contenus sur "Le Roi Arthur: La Légende d'Excalibur" Toutes les critiques de "Clément Machetto"

ça peut vous interesser

Doctor Sleep : Mike Flanagan a osé

Rédaction

Joker : Plaisanterie de courte durée

Rédaction

Joker : Ceci n’est pas un film de super-héros

Rédaction