29 octobre 2020
Archives Critiques

Le Tailleur de Panama : La valse des espions

On connaît John Boorman pour ses films volontiers engagés et généralement emplis d'un dynamisme contagieux, on connaît John Le Carré pour ses romans d'espionnage parmi les plus célèbres au monde et on connaît Pierce Brosnan pour être le cinquième acteur à avoir incarner le célèbre James Bond.

Mêlant avec beaucoup de réussite le talent des uns à l'imagination des autres, "Le Tailleur de Panama", sous des dehors de film d'espionnage relativement classique constitue en réalité un joli pied-de-nez à toutes les productions de ce genre.

Si par sa forme le film de John Boorman se rapproche effectivement de films évoquant le monde du secret et de l'espionnage, c'est pour mieux s'en moquer. Histoires fumeuses, informations bidons, espions véreux et décadents, le monde plein de paillettes, d'aventure et de charme de l'espionnage de haut vol en prend ici pour son grade.

Le scénario de John Le Carré, modèle de constructions d'embrouillaminis, en s'appuyant sur des informations tout à fait réelles et crédibles, détruit minutieusement l'image de l'espion véhiculée notamment par le cinéma.

Pour adapter ce scénario aussi surprenant que brillant, John Boorman fait appel à Pierce Brosnan pour incarner Andy Osnard, l'acteur n'hésite pas à briser allègrement l'image qu'avait pu lui conférer sa participation aux aventures de James Bond.

Jadis chevaleresque, dévoué et courageux, il incarne ici un espion cynique sans morale et sans scrupule du plus bel effet. Rien que pour cela le film est une réussite. Autour de lui, Geoffrey Rush, Jamie Lee Curtis et Brendan Gleeson apportent un rythme agréable au film, un rythme bien entretenu par une réalisation efficace.

Mi-parodique, mi-sérieux, le ton du film oscille sans cesse entre les deux sans clairement verser d'un côté ou de l'autre. L'espionnage n'est plus ce qu'il était semblent nous dire Boorman et Le Carré. Tant mieux, on le préfère comme ça.

Auteur :Guillaume Branquart
Tous nos contenus sur "Le Tailleur de Panama" Toutes les critiques de "Guillaume Branquart"

ça peut vous interesser

Eurovision Song Contest : Ja Ja Ding Dong

Rédaction

Combo Bluray et DVD : Halloween

Rédaction

The Fog : Balance ton port

Rédaction