Archives Critiques

Les Enfants du Siècle : Maladroit mais passionnant !

Nés trop tard dans un monde trop vieux, Alfred de Musset et Georges Sand sont "Les Enfants du Siècle", un siècle déchiré par les révolutions, bouleversé par le grand vent littéraire du Romantisme. Musset et Sand ne trouveront jamais leur véritable place dans cette société du XIXème siècle.

Dans "Les Enfants du Siècle", lui, c'est le poète maudit, esthète et dandy, il crache son venin à la face de l'académie et des sociétés littéraires, passant la plupart de son temps entre les bras de prostituées tout en fumant de l'opium et en buvant de l'absinthe. Elle, c'est une féministe avant la lettre. Elle s'habille en homme, revendique le droit de la femme à disposer d"elle même, elle fume le cigare et scandalise les bien-pensants de l'époque.

Ces deux êtres exceptionnels vont s'aimer plus que la raison permet, il vont connaître le malheur véritable, celui dont on ne se remet jamais vraiment, ils vont souffrir jusqu'à la folie et se détruire en se séparant. Cette histoire vraie, Diane Kurys la filme sobrement, maladroitement parfois, mais la force incroyable que dégage ces deux "vrais romantiques" est telle qu'on se laisse vite emporter par ce conte tragique magnifiquement interprété par Juliette Binoche et Benoît Magimel.

"Les Enfants du Siècle" est donc un conte à la hauteur des écrits des deux écrivains et qui remet à la lumière cet axiome maintes fois prouvées de Musset qui dit que "après avoir souffert il faut souffrir encore, il faut aimer sans cesse après avoir aimé". 

Auteur :Sébastien Denizart
Tous nos contenus sur "Les Enfants du siècle" Toutes les critiques de "Sébastien Denizart"

ça peut vous interesser

Pour une femme : Une libération rouge

Rédaction

Vincent Lacoste en interview pour Mes jours de gloire

Rédaction

Alice et le maire en DVD

Rédaction