26 octobre 2020
Critiques

Les Figures de l’Ombre : Dans l’ombre de la ségrégation

D'aucuns diront que la réalisation du film "Les Figures de l'Ombre" est académique. Toutefois, lorsque celle-ci est bien maîtrisée, on a tout de même affaire à un superbe film. Il met en lumière le parcours exceptionnel de 3 scientifiques de la NASA qui, non seulement ont permis de faire avancer la science, mais ont en plus contribué à une évolution siginificative des mentalités ; parce qu'elles ont eu la difficile tâche de cumuler le fait d'être une femme et d'être noire, dans une époque où l'Amérique souffrait encore de la ségrégation.

La réussite de ce film repose sur son excellent casting : Taraji P. Henso ("L'étrange Histoire de Benjamin Button"), Octavia Spencer ("La Couleur des sentiments") et la découverte Janelle Monáe (récemment vue dans "Moonlight", oscar du meilleur film). Elles incarnent l'incroyable destin de Katherine Johnson, mathématicienne de renom, Dorothy Vaughan, mathématicienne spécialisée dans l'informatique et la programmation, et Mary Jackson, ingénieure en aérospatial. Les seconds rôles apportent également beaucoup : Kevin Costner, Kirsten Dunst dans un rôle qui change, et quel plaisir de voir Jim Parson sur grand écran, toujours en scientifique (l'incorrigible Sheldon de la série "The Big Bang Theory").

On passe un excellent moment avec "Les Figures de l'Ombre" (distribué par Fox France), ce feel good movie, qui joue un rôle de mémoire sur la condition féminine et la ségrégation raciale. On découvre également l'envers du décors de la conquête spatiale et les relations tendues américano-russes. Souligné par de délicieux dialogues et une tonalité sarcastique, le réalisateur signe un film intelligent et cocasse.

Auteure :Lucile Tallon
Tous nos contenus sur "Les Figures de l'Ombre" Toutes les critiques de "Lucile Tallon"

ça peut vous interesser

Ryan Reynols est un free guy

Rédaction

Antebellum : Cauchemar américain

Rédaction

L’Empire contre-attaque : 40 ans !

Rédaction