Critiques

Les Jardins du Roi : Critique

La magie du cinéma actuel tient sans doute à la possibilité de créer des lieux à partir d'une simple idée (avec l'aide d'un budget effets spéciaux conséquent) mais également de reproduire assez fidèlement des décors pour être tourné n'importe où dans le monde et tromper l'oeil du spectateur quoiqu'il arrive. Si je vous dis que "Les Jardins du Roi", le deuxième long-métrage d'Alan Rickman, traite de l'anecdote historique de la conception du Bosquet des rocailles au château de Versailles, vous me direz: "Certes". Si je vous révèle qu'il fût exclusivement tourné en Angleterre, me croiriez-vous ? Pour les yeux aguerris vous reconnaîtrez aisément l'image subtilement colorée de la pellicule, choix esthétique s'il en est, car la profession de foi du réalisateur et de l'équipe technique est ici de donner à chaque plan la portée d'un tableau vivant. Sublimer la beauté de la nature et le faste royal dans ce conte historique qui rend hommage à la grandeur de la France comme nation.

C'est avec un grand plaisir que l'on trouve au casting dans "Les Jardins du Roi" Kate Winslet, accompagnée par le prometteur Matthias Schoenaerts, ainsi que Stanley Tucci qui, comme à son habitude, ne manque pas de provoquer le rire et d'accaparer l'attention dans chaque séquence où il se trouve. Vous en conviendrez sans doute, cette critique est très épurée, mais le choix est conscient car il reflète tranquillement la force majeur du film. La simplicité. Faire une oeuvre aussi pauvre en artifices spécialement pour parler du roi soleil est d'un génie inouï. "Les Jardins du Roi" se délecte le plus naturellement du monde, car il s'en dégage tant par les actions que par les images un profond sentiment de sérénité. Du bien être cinématographique à l'état pur.

Je terminerai simplement par répondre à la question que beaucoup se posent, à savoir: "Qui est Alan Rickman ?" en vous rappelant qu'il s'agit de l'acteur Britannique connu aux yeux du grand public pour avoir interprété le professeur "Rogue" dans la saga Harry Potter. Autant vous dire que l'on est en présence d'un artiste complet dont l'intérêt pour l'histoire de France (bien que le film ne soit pas historiquement exact à tout point de vue) est touchant et qui on peut l'espérer en inspirera plus d'un, comme l'inspiration lui est venue d'incarner lui-même un Louis XIV qu'on aurait aimé avoir pour souverain.

Auteur :Chris CarlinTous nos contenus sur "Les Jardins du Roi" Toutes les critiques de "Chris Carlin"

ça peut vous interesser

Sons of Philadelphia : Un thriller surprenant

Rédaction

Antebellum : Des Bluray à gagner !

Rédaction

Antebellum : En Bluray

Rédaction