Archives Critiques Focus Archives

Les Lyonnais avec Gérard Lanvin : La critique

Après avoir dépeint le portrait des flics, Olivier Marchal passe de l'autre côté de la barrière en s'intéressant avec "Les Lyonnais" à un gang lyonnais des années 70 à nos jours. Un polar qui a de la gueule, au sens propre comme au figuré.

Quand un ancien flic fait un film de gangsters, voilà qui a de quoi attiser la curiosité. Quand ce réalisateur se nomme Olivier Marchal, celui du "36 Quai des Orfèvres" et de la série "Braquo", c'est une belle promesse.

Avec "Les Lyonnais", le metteur en scène réalise un projet qui lui tient à cœur. D'abord parce que sa rencontre avec Edmond Vidal déboucha sur une amitié sincère. Ensuite, il y a cette envie de retrouver »ses potes » dans un film où l'amitié, la fraternité et la fidélité sont au cœur du scénario.

Alors bien évidemment, le casting a de la gueule dans tous les sens du terme. La Galerie de personnages reprend la recette du polar à l'ancienne. Gérard Lanvin prouve une fois encore que tel un bon vignoble du Rhône, il se bonifie avec le temps. Habitués des rôles de durs à cuire, Tchéky Karyo, récemment vu dans "Forces Spéciales", puis Daniel Duval, l'avocat corrompu de "Engrenages" ou encore François Levantal sont décidément de bons gangsters…ou plutôt de bons acteurs.

Après trois films du côté des « flics », en l'occurrence "Gangsters", "36 Quai des Orfèvres" et "MR 73", ce passage du côté des hors la loi était pour le moins attendu par le public en général, mais aussi et surtout par les fans du réalisateur.

Avec un scénario qui se construit sur une alternance de moments présents et de flashback, "Les Lyonnais" est aux frontières du biopic consacré à Edmond Vidal, le cerveau du gang des Lyonnais. De ce point de vue, il n'y a pas grand-chose à redire de ce film.

Seulement, lorsque le réalisateur incontournable du polar à la française investit son terrain de prédilection, on s'attend à être collé au fauteuil, le souffle coupé à l'arrivée du générique de fin. Alors que sur le petit écran est actuellement diffusée la saison 2 de "Braquo", la série devenue référence du genre, la vision de ce long métrage se fait non sans regret. Si le film est costaud, le scénario est lui bien moins musclé que l'on aurait pu l'espérer puis le rythme et l'intensité sont quelque peu décevants. 

Avec cet arsenal, "Les Lyonnais" auront bien du mal à réaliser le casse de cette fin d'année au box-office détenu pas les intouchables. Même s'ils sont doués, peut-être que l'on espérait trop de ces gangsters qui restent malgré tout assez divertissant.

Auteur :François Bour
Tous nos contenus sur "Les Lyonnais" Toutes les critiques de "François Bour"

ça peut vous interesser

The Banker : Le classicisme chez Apple

Rédaction

Une sirène à Paris : Son chant n’est pas séduisant

Rédaction

Olivier Marchal : « C’est un plaisir de jouer avec Gérard Lanvin »

Rédaction