24 septembre 2021
Critiques

Les Méchants : Une comédie satyrique

Par Jérémy Joly

Mouloud Achour est une figure connue dans le monde du journalisme, il présente l'émission « Clique » sur Canal+ depuis deux ans. Au cinéma, il est occasionnellement acteur dans des petits rôles. Mais cette-fois-ci, il passe à la réalisation d'un long-métrage, en s'associant avec Dominique Baumard, qui s'intitule "Les Méchants".

Le synopsis est aussi farfelu et improbable que complexe à restituer. C'est l'histoire de Sébastien qui vole une console de jeux vidéo à des migrants qu'il tente de le revendre à Patrick. Ce dernier est un gentil qui tient un magasin avec des consoles rétros. Oui, les deux personnages principaux se nomment Patrick et Sébastien, deux prénoms qui, une fois associés, rappellent le nom d'un célèbre présentateur. Cela donne tout de suite le ton léger du film.


Une comédie grinçante
Après plusieurs péripéties, ces deux personnages deviennent les « méchants » les plus recherchés de France. A partir de ce moment, le ton léger du long-métrage s'atténue pour laisser place à la satire. Le film s'inspire de l'atmosphère qui régnait après les attentats du Bataclan. Il propose une parodie grinçante et réussie des chaînes d'information en continu. Les débats et les invités caricaturés deviennent ridicules. Le seul but de la journaliste est de faire le buzz, rien d'autre. Quant aux médias, ils existent pour manipuler les téléspectateurs. "Les Méchants" parodie également le monde de la musique, et plus principalement le rap, mais aussi le cinéma, les réseaux sociaux et les humoristes. La parodie ne tombe jamais dans l'exagération indigeste, elle est toujours bien dosée.

Les-mechants2
Roman Frayssinet et Djimo dans "Les Méchants" - Copyright SRAB Films - MWA - Rectangle Productions - Les Films Velvet
Le film n'hésite pas à se moquer du politiquement correct qui s'installe depuis quelques années. Il y a par exemple cette scène qui se déroule dans un magasin bio, où le véganisme est tourné en dérision. Cependant, les scènes qui ressemblent à des sketches, s'emboîtent tant bien que mal avec des transitions sous forme de grosses ficelles. Les dialogues sont assez pauvres, constitués en grande partie d'un langage populaire comme le verlan. La bande-originale est composée principalement de rap, genre musical qu'adore Mouloud Achour. Tous ces ingrédients particuliers s'adressent à un public précis. Certains spectateurs peuvent penser qu'il s'agit d'un mauvais goût et d'autres vont apprécier.


Un casting fourre-tout
Sur l'affiche, nous retrouvons une grande liste de noms d'acteurs qui viennent de milieux très différents. Il y a tout d'abord une grande partie des humoristes comme Djimo et Roman Frayssinet. Leur jeu est exagéré, comme sur la scène d'un stand-up. Acteur est un métier et le cinéma semble l'oublier. Depuis quelques temps, des humoristes, des YouTubeurs ou des chanteurs viennent sur les plateaux de cinéma sans formation. Ils pensent que leur présence suffit pour se dire comédien. En plus, dans "Les Méchants", un manque de direction d'acteur est malheureusement visible.

Par chance, certains sont de véritables acteurs et pas des moindres : Ludivine Sagnier, Mathieu Kassovitz, Alban Ivanov ou encore Anthony Bajon. Leur performance est bien meilleure et l'on ne peut s'empêcher de se demander : que viennent-ils faire dans ce film ? La distribution réserve tout de même quelques belles surprises : les retrouvailles avec un Samy Naceri en pleine forme et des acteurs qui viennent faire des petites apparitions sympathiques. Malgré tout, cela débouche sur un mélange quelque peu brouillon avec des interprétations inégales.

"Les Méchants" est ainsi une comédie satyrique qui se termine dans la maladresse par un message politique qui n'était pas nécessaire. Heureusement, des scènes post-génériques viennent aider à oublier un peu cette fin complètement ratée.



Tous nos contenus sur "Les Méchants" Toutes les critiques de "Jérémy Joly"

ça peut vous interesser

La Nuit des rois : Curiosité étonnante

Rédaction

Délicieux : Délice ou supplice ?

Rédaction

Les plus belles cascades de Belmondo

Rédaction