26 février 2020
Critiques

Les Misérables : accrochez-vous ça va secouer !

La critique du film Les Misérables

Par Clara Lefèvre-Manond


WOW ! Telle est ma réaction à la fin de la projection. Pour son tout premier long-métrage, "Les Misérables", Ladj Ly frappe très fort et très haut. L’ancien de Kourtrajmé signe un film explosif et puissant qui va vous faire réfléchir.

Ici rien à voir avec Les Misérables de Victor Hugo… quoi que. "Les Misérables" vous plonge dans le  93 à Montfermeil. Stéphane, tout juste arrivé de Cherbourg, intègre la Brigade Anti-Criminalité. Il va faire la rencontre de ses nouveaux coéquipiers, Chris et Gwada, deux "Bacqueux" d’expérience. Mais très vite, il découvre les tensions entre les différents groupes du quartier. Et tout va alors basculer, lors d’une interpellation où un drone filme leurs moindres faits et gestes…

Ce qui est frappant dans "Les Misérables", c’est ce que l’on ressent. C’est bien simple, on ressent tout. Le film - et en partie les dernières minutes - est une démonstration scénarisée de l’atmosphère pesante, violente qu’il régnait en 2005 et qui règne encore dans les banlieues françaises. Dans son siège, on se crispe de colère, on a le souffle coupée, on peut verser quelques larmes, rire des pitreries des policiers (enfin juste deux ou trois fois), etc. En bref, on vit le film et à la fin de la projection on ne peut s’empêcher de réfléchir à l’histoire et à la réalité. Mais ce long-métrage va plus loin que ça, car au final, "Les Misérables" sont les témoins d’une colère face aux violences policières.

film-les-miserables-1

Une histoire de famille
Les jeux d’acteurs participent à cette tension plus que palpable et à ce film braillement réussi. Damien Bonnard, Alexis Manenti et Djebril Didier Zonga nous livre une prestation plus que convaincante. L’alchimie entre les acteurs se ressent également. « On connaissait déjà l’univers du film, on fait ça en famille, avec ceux du quartier, c’était super » explique Alexis Manenti. Et si cette alchimie est là, qu’ils sont devenus une famille, c’est aussi parce que Ladj Ly a gardé les mêmes acteurs que pour le court-métrage. Pour le film, ils ont aussi fait jouer des gens du quartier, des jeunes notamment. Et tous les quatre (Ladj Ly, Damien Bonnard, Alexis Manenti et Djebril Didier Zonga) affirment avoir passé des très bons moments lors du tournage.

film-les-miserables-2

Une production difficile
Le réalisateur, Ladj Ly, explique qu’il a eu beaucoup de mal à faire "Les Misérables", car les financements manquaient, après le court-métrage, personne ne voulait l’aider à propulser Les Misérables au rang de long-métrage. Et pourtant… Aujourd’hui, le film est sur la short-list des films pour représenter la France aux Oscars. Un film qui a toutes ces chances outre Atlantique avec un aspect social, très féru par les américains, et un sujet qui les touchent, à savoir les violences policières.

"Les Misérables" sort le 20 novembre dans les salles obscures, et c’est un film extrêmement fort qu’il faut voir. Affaire à suivre pour la sélection aux Oscars…

Tous nos contenus sur "Les Misérables" Toutes les critiques de "Clara Lefèvre-Manond"

ça peut vous interesser

Dark Waters : Le film à Oscars sans Oscars

Rédaction

Spinning Out : La série

Rédaction

The Gentlemen : Long live Guy Ritchie !

Rédaction