8 décembre 2019
Archives Critiques

Les Parrains : La critique du film

Trois ans après le succès du "Boulet", Frédéric Forestier revient à la comédie d'action accompagné -de nouveau- par Gérard Lanvin, Gérard Darmon, et Jacques Villeret pour sa dernière prestation sur grand écran.

Entre la réunion de trois acteurs charismatiques et les promesses d'une intrigue riche en péripéties (avec notamment un braquage du trésor public) "Les Parrains" promettent beaucoup. Peut être un peu trop.

La première partie est une authentique réussite avec un braquage intense et très bien filmé suivi d'un générique presque digne d'un James Bond.

La présentation des personnages laisse également augurer du meilleur puisqu'elle est source de quelques gags savoureux où les acteurs respectifs excellent dans des domaines où ils ont fait leurs preuves : arnaqueur touchant pour Villeret, grande gueule pour Lanvin, dragueur ringard pour Darmon.

Si l'on ajoute une réalisation à la hauteur qui se permet quelques beaux effets de style (une utilisation du split screen tout droit sortie des meilleurs Brian De Palma) et on se dit pendant vingt minutes que Les parrains n'est rien de moins que le renouveau de la comédie d'action populaire.

Faux espoir : après sa brillante introduction le film retombe dans une routine assez désespérante enchaînant des retournements de situation tirés par les cheveux et des séquences comiques attendues (les trois compères qui apprennent au jeune protégé à donner une gifle entre autres).

Ce n'est pas forcément désagréable. Toutefois, l'ensemble reste constamment en dessous des promesses de la première bobine et se contente de remplir son cahier des charges de l'honorable divertissement calibré prime time TF1 pour une soirée bière pizza à la maison.

Ce n'est pas honteux loin de là, mais de la part de Frédéric Forestier, on attend plus, on attend mieux.

Auteur :Frédéric Lanoy

Tous nos contenus sur "Les Parrains" Toutes les critiques de "Frédéric Lanoy"

ça peut vous interesser

Marche à l’ombre : Première fois pour Michel Blanc

Rédaction

Garçon de Claude Sautet avec Yves Montand en version restaurée

Rédaction

Logan Lucky en DVD

Rédaction