12 décembre 2019
Archives Critiques

Les Seigneurs : Promesses non tenues

Un casting trois étoiles, un sport ultra-populaire, un réalisateur qui n'a plus de places pour les prix sur le manteau de sa cheminée... "Les seigneurs" aurait dû être la comédie de ce mois-ci. Aurait dû.
 
Attention, gâteau à la crème un rien indigeste. Olivier Dahan, célébré internationalement pour "La Môme", se lance dans la comédie populaire. Et quoi de plus populaire que le foot, et une histoire de come-back, avec juste un rien de social ? Pas grand-chose... Aligner au casting José Garcia, Ramzy, Franck Dubosc, JoeyStarr, Gad Elmaleh et Omar Sy ? Par exemple. Niveau box-office, donc, "Les seigneurs" a tout ce qu'il faut pour cartonner. Et le résultat de ces belles promesses ? Une déception, claire et nette !
 
Le grand absent ? Un scénario solide : il manque tout un acte pour s'attacher à ces seigneurs annoncés, avant une fin gentillette. Avec des acteurs en roue libre, à de rares exceptions près, le film ne parvient pas à faire exister le groupe, ne les rassemblant que trop peu à l'écran, privilégiant les saynètes individuelles ou par petits groupes, le tout sans ambition de mise en scène, ou presque. Les seigneurs nous offrent donc quelques sourires, plus que des rires...
 
Les Seigneurs ? Un pop-corn qu'on mange sans réelle envie, un gâchis qui se contente de satisfaire, sans aller au-delà, une - toute - petite faim de cinéma.
Auteure :Fadette Drouard
Tous nos contenus sur "Les Seigneurs" Toutes les critiques de "Fadette Drouard"

ça peut vous interesser

Rencontrez Christian Clavier à Kinepolis Lomme

Rédaction

Doctor Sleep : Mike Flanagan a osé

Rédaction

Calmos de Bertrand Blier : Eloge de la testostérone

Rédaction