Critiques

Les Trois Frères, Le Retour : La critique du film

Si il y a un film qui était attendu en ce début d'année, c'est bien celui qui marque le retour des inconnus. Avec "Les trois frères, le retour", Didier Bourdon, Bernard Campan et Pascal Legitimus retrouvent leur public 18 ans après.

Sorti en fin d'année 1995 et porté par le trio comique le plus en vogue de l'époque, le premier volet avait explosé le box-office français avec 6,8 millions d'entrées. Si toute une génération attendait le retour à l'écran des « Inconnus », ils sont aussi appréciés par un public plus jeune grâce à Internet. Leurs Sketchs sont en effet très visionnés sur la toile.

Si chacun des trois comédiens ont réussi leur carrière solo, c'est l'appel du public qui les a poussé à reformer leur trio. C'est donc pour le public qu'a été fait ce film. Un argument mis en avant depuis la sortie du long métrage.

Malgré un démarrage timide, le film s'approche déjà du million de téléspectateurs en cinq jours d'exploitations. Pourtant l'accueil critique est tout autre. L'exigence est souvent à la hauteur de l'attente et de ce point de vue, elle était très élevée. Du coup, la demi-mesure n'est pas de la partie, ce retour se balance entre grand amour ou grande déception.

Il y a un dicton qui dit : « On ne change pas une équipe qui gagne ». Sans surprise, "Les trois frères, le retour" reprend les mêmes bases que le premier épisode, avec les mêmes thèmes mais quelques peu mis à jour pour l'occasion. A l'exemple du «running gag » sur les banques. Des situations comiques qui sont autant de rappels au premier volet et plus largement, aux scketchs des Inconnus.

Dix-huit ans après, on retrouve donc les mêmes ressorts comiques, les mêmes personnages qui ont pris de l'âge sans véritablement changer. Ce constat est dans ce film, un atout autant qu'un inconvénient. Pour certains, retrouver le trio dans la même structure scénaristique, dans le même filon comique, c'est renouer avec l'univers des inconnus.

Pour d'autres, la déception est de voir qu'ils appliquent des recettes vieilles de presque vingt ans qui trouvent parfois un bon écho dans le contexte d'aujourd'hui mais ça s'arrête là. Revoir les mêmes sketchs que dans le premier épisode, avec juste un contexte différent, c'est sympathique au début mais lassant vers la fin.

Cela n'empêche pas quelques étincelles, avec des répliques bien placées, cela dit, le manque d'originalité est tout aussi préjudiciable pour certains qu'il est rassurant pour d'autres.

Didier Bourdon, Bernard Campan et Pascal Legitimus, dit « Les Inconnus » sont bien de retour. Ils proposent un retour dans les clous, sans véritable surprises. Ils font ce qu'ils savent faire à leur âge et ils en ont sans doute encore sous le pied.

C'est peut être aussi pour ça que ce film n'atteint pas toutes les espérances, toutes les attentes. Car quoi qu'on en dise, l'œuvre des Inconnus est culte et c'est sans doute une charge tout aussi agréable que lourde à porter.

Si ce retour des trois frères ne risque pas d'entrer dans le panthéon, bien fourni, du meilleur des inconnus, c'est un long métrage qui semble contenter une bonne partie du public. Ça tombe bien, il semblerait qu'ils ont fait ce film pour leur public.

Auteur :François Bour
Tous nos contenus sur "Les Trois Frères, Le Retour" Toutes les critiques de "François Bour"

ça peut vous interesser

Retour sur Apocalypse Now

Rédaction

Je promets d’être sage : Une drôle de promesse

Rédaction

Le Mystère des Pingouins : gagnez vos places !

Rédaction