Critiques

Les Vedettes : Les rois de la parodie

Par Jérémy Joly

Grégoire Ludig et David Marsais, plus connus sous le nom de leur duo comique le Palmashow, se sont fait connaître sur internet. Puis leur succès a grandi par le biais de la télévision. En 2016, ils tentent une entrée dans le monde du cinéma avec "La Folle Histoire de Max et Léon", réalisé par leur compère Jonathan Barré. Il s'agissait d'un road-movie comique en compagnie de deux « bons à rien » qui allaient finalement devenir malgré eux des héros durant la Seconde Guerre mondiale. Cette "Grande Vadrouille", version Palmashow, avait alors attiré plus d'un million de spectateurs dans les salles.

Le duo revient au cinéma pour un deuxième long-métrage intitulé "Les Vedettes". Comme à leur habitude, Grégoire Ludig et David Marsais interprètent deux loosers. Ils travaillent comme vendeurs dans un magasin électroménager. Même s'ils ne s'entendent pas, ils décident de faire équipe pour participer à des jeux télévisés afin de rembourser leurs dettes.

Une parodie plus que réussie

Le Palmashow revient à ce qu'ils savent faire de mieux : la parodie. Dans le film, le monde de la télévision est tourné en dérision. Même si les titres sont changés, il est facile de retrouver le programme parodié. Les deux personnages principaux, Daniel et Stéphane, vont donc participer à « Le prix à tout prix ». Ils vont découvrir l'envers du décors avec par exemple un présentateur idiot et arrogant derrière son sourire hypocrite. Les producteurs ne pensent qu'à l'argent et à l'audience. C'est pourquoi ils choisissent Daniel et Stéphane, ces deux naïfs parce qu'ils vont attendrir les téléspectateurs qu'ils méprisent. C'est malheureusement une accumulation de clichés peut-être trop attendus pour traiter de la télévision.

En plus de parodier « Le Juste prix », le film s'attaque à d'autres jeux télévisés. Tel est le cas de « N'oubliez pas les paroles », « Les douze coups de midi » ou encore « Ninja Warrior ». Il y a également la télé-réalité qui est malmenée dans le film en exagérant son côté débile. Pour chaque émission, le décor est soigné et l'ambiance est bien retranscrite à l'écran, avec par exemple ces phrases que les spectateurs répètent après le présentateur. Cela fonctionne et c'est drôle.

Les-Vedettes2
David Marsais et Grégoire Ludig dans "Les Vedettes" - Légende Films - Blagbuster - Gaumont - TF1 Films Production – C2M Productions
Une sacrée caricature de notre société

A travers ses deux personnages principaux qui sont dans la lignée des duos comiques classiques, "Les Vedettes"» montre une caricature de notre société. Daniel est un chanteur raté qui pense réellement avoir du talent. Il tente d'exister dans un monde qui le rejette, obligé d'exercer un travail qui ne lui plaît pas. Quant à Stéphane, c'est un personnage égocentrique, accro à son travail et aux nouvelles technologies.

Suite à la perte de leur travail, plutôt que de postuler ailleurs, ils pensent que la seule solution est de participer à des jeux télévisés. Ils sont comme hypnotisés par le petit écran. Ils gagnent de l'argent facilement et, en plus, deviennent célèbres. Aussi, même s'il ne va pas au bout de son sujet, le film est intéressant pour pointer du doigt la célébrité éphémère qui monte à la tête. Le tout avec l'influence des réseaux sociaux.

 

Pas de temps mort !

"Les Vedettes" parvient à développer un rythme soutenu. Les séquences, qui font presque penser à une accumulation de sketches, s'enchaînent rapidement. Certaines sont plus réussies que d'autres mais cela forme une histoire globalement drôle. Cependant, contrairement à "La Folle Histoire de Max et Léon", le film ne comporte pas de bons rôles secondaires. Cette absence dans l'écriture du scénario rend certaines scènes moins drôles. La réalisation est assez plate.

Ainsi le film "Les Vedettes" dispose-t-il de tous les ingrédients nécessaires pour faire rire les admirateurs du Palmashow même s'il est moins surprenant que "La Folle Histoire de Max et Léon". Il est fortement conseillé de rester jusqu'à la fin du générique. En sortant de la salle, il n'est pas impossible que la chanson du film reste dans votre tête pendant plusieurs heures...

Tous nos contenus sur "Les Vedettes" Toutes les critiques de "Jérémy Joly"

ça peut vous interesser

Champagne ! : Un goût de déjà bu

Rédaction

Rumba la vie : Rencontrez Franck Dubosc

Rédaction

C’est magnifique ! : Un conte moderne

Rédaction