24 septembre 2021
Critiques En Une

L’Origine du Monde : Quelle audace !

Par Jérémy Joly

Premier long-métrage en tant que réalisateur de l'acteur Laurent Laffite, "L'Origine du monde" est une adaptation d'une pièce de théâtre du même nom écrite par Sébastien Thiéry. Ce dernier est également l'auteur de la pièce "Momo" (qu'il a adapté au cinéma en 2017, avec Christian Clavier et Catherine Frot).

"L'Origine du monde" aura fait partie de la sélection officielle du Festival de Cannes en 2020 (annulé en raison de la pandémie de Covid-19). Il aura été projeté en avant-première pour clôturer la 3ème édition du Festival CineComedies. Et d'y recevoir à l'époque le Label Coup de Cœur.

Couple au bord de la crise de nerf

"L'Origine du monde" (dont le titre fait référence au tableau de Gustave Courbet) commence par une scène qui plonge le spectateur dans l'ambiance générale. Cette introduction, qui a servi également de teaser pour la promotion, nous amène dans l'intimité d'un couple. Ce dernier vient de faire l'amour dans le noir. S’ensuit une discussion qui tourne très vite à la dispute autour de la jouissance.

Laurent Laffite interprète Jean-Louis, un avocat marié à Valérie, jouée par Karin Viard. Ce couple traverse une crise difficile. Leur amour se dégrade. Un jour, alors que Jean-Louis rentre chez lui, ce dernier se rend compte que son cœur ne bat plus. Il n'y a plus aucune pulsation. Cette situation est d'autant plus réaliste qu'il est toujours vivant ! Jean-Louis continue de parler et de bouger.

Après avoir discuté avec son ami vétérinaire qui ne parvient pas à apporter une explication à ce phénomène étrange, Valérie demande des conseils à son coach de vie qui est légèrement gourou. Ce dernier, interprétée par Nicole Garcia, pense avoir trouvé une solution que l'on peut qualifier de saugrenue. Cependant, n'ayant pas d'autres choix, et voulant retrouver les battements de son cœur, Jean-Louis met de côté sa pensée cartésienne. Il va tenter cette solution afin de résoudre son problème.

Lorigine-du-monde2
Laurent Laffite, Hélène Vincent et Vincent Macaigne.
Un scénario osé

"L'Origine du monde" présente quelques scènes croustillantes comme celle se déroulant au Bois de Boulogne. Les dialogues sont superbement soignés et drôles, avec des silences intéressants. Mais, surtout, le scénario, écrit par Laurent Laffite, ose aller au-delà de ce que peut imaginer le spectateur. L'histoire est audacieuse et n'hésite pas à mettre mal à l'aise ou à le déranger tout en faisant rire.

Cette prise de liberté apporte un souffle d'air frais au cinéma comique français actuel. Derrière la caméra, Laurent Laffite aura réussi à se détacher du côté théâtral. Il propose une réalisation qui ne ressemble pas à une pièce filmée en ajoutant des scènes en extérieur.

Un casting de premier ordre

Le duo Laurent Laffite/Karin Viard est accompagné par Vincent Macaigne qui joue un ami un peu nigaud et influençable, embarqué malgré lui dans des situations cocasses. Ce personnage est touchant par sa maladresse. Vincent Macaigne montre, une fois de plus, sa capacité à interpréter des rôles très différents avec aisance. Avec ce personnage, une sorte de fils spirituel de François Pignon du film "Le Dîner de Cons", il démontre ses compétences comiques. Hélène Vincent, formidable actrice que l'on ne voit pas assez au cinéma, campe la mère de Jean-Louis. Son personnage présente tous les stéréotypes d'une femme âgée. Elle est plus que dépassée par les demandes particulières de son fils.

L'Origine du monde", qui se savoure jusqu'à la dernière seconde du générique de fin, développe une impudence qui peut amuser, étonner voire même choquer. Toutefois, une chose est acquise : ce film ne laissera personne insensible par son humour audacieux.


Tous nos contenus sur "L'Origine du monde" Toutes les critiques de "Jérémy Joly"

ça peut vous interesser

Les Aventuriers des Salles Obscures : 18 septembre 2021

Rédaction

La Nuit des rois : Curiosité étonnante

Rédaction

Délicieux : Délice ou supplice ?

Rédaction