13 décembre 2018
Critiques En Une

Ma mère est folle : Le one-woman show de Fanny Ardant

Si sur le papier, la combinaison Diane Kurys-Alexandre Arcady (à la production de ce film "Maman est folle") – Vianney n’a pas grand-chose d’une combinaison gagnante (en tous cas en ce qui concerne votre serviteur). Le résultat se révèle pourtant assez engageant à l’écran. Un résultat qui doit beaucoup à une Fanny Ardant dans la peau de cette excentrique sur le point d’être expulsée, qui embarque son fils qui l’a fuit à Rotterdam depuis plusieurs années dans un road-trip réconciliateur…

Si le scénario gère assez intelligemment l’équilibre tonal délicat du film et que la mise en scène se révèle assez enlevée, c’est la prestation de Fanny Ardant qui se révèle vite le chef d’orchestre de la partition. C’est d’ailleurs toute l’intelligence de la réalisatrice que de se reposer sur l’actrice qui n’a peut-être jamais été aussi bigger than life, tout en ayant l’intelligence de ne jamais enfermer son personnage dans un show permanent.

Dès lors, on ne peut que se demander ce qui a bien pu pousser les producteurs à jeter devant une tornade pareille le chanteur Vianney. A plus forte raison que son rôle de timide effacé derrière la folie de sa mère exigeait une subtilité et une expérience pour exister face à la tornade. Choses que, de toutes évidences, un acteur débutant tel que lui ne pouvait tout simplement pas défendre (sauf génie, ce qui n’est pas le cas ici).

Voilà donc un véritable caillou dans la chaussure du long-métrage plus ou moins compensé par la puissance de la comédienne, jusqu’à une dernière partie qui ne sait pas comment conclure le film, comme si le déséquilibre finissait par l’emporter. Un écueil sévère qui ne mine finalement pas tant que ça le plaisir que l’on prend devant ce one-woman show, séparé par seulement quelques degrés de séparation et d’un miscast létal de l’excellent buddy-movie qu’il aurait pu être.

Auteur : Guillaume Meral

ça peut vous interesser

Vianney se confie sur « Ma mère est folle »

Rédaction

Arras Film Festival 2018 ! Clap de fin, cap franchit ?

Rédaction

Arras Film Festival 2018 : Interview de Diane Kurys et Vianney

Rédaction