Critiques

Maigret : Impressionnant Depardieu !

Par Jérémy Joly

Le commissaire Jules Maigret est un personnage de fiction né sous la plume de Georges Simenon. Il est le héros de 75 romans policiers et de 28 nouvelles. Chaque génération a une image différente de Maigret. En effet, ce personnage a connu plusieurs visages à la télévision et au cinéma. Parmi les acteurs qui sont rentrés dans le costume de Maigret, nous pouvons citer Jean Richard, Bruno Cremer, Harry Baur, Michel Simon, Jean Gabin ou encore plus étonnant Rowan Atkinson.

Ce nouveau film est l'adaptation du roman « Maigret et la Jeune Morte » publié en 1954, qui a connu une version à la télévision. Ce « Maigret » est réalisé par Patrice Leconte à qui l'on doit des comédies populaires comme « Les Bronzés » mais pas seulement. C'est un réalisateur capable de se diversifier sans cesse et sa filmographie le prouve. En plus de la comédie, il a par exemple mis en scène le film historique « Ridicule » et plusieurs drames comme le merveilleux « Tandem » ou « La Fille sur le pont ». Enfin, Patrice Leconte connaît déjà l'univers de Georges Simenon puis qu'il a adapté en 1989 « Monsieur Hire » avec Michel Blanc.

Une enquête pas si classique

« Maigret » nous plonge à Paris dans les années 1950, où le corps d'une jeune femme est retrouvé dans la rue. Vêtue d'un robe couverte de sang et sans sac à main, il est difficile d'identifier la victime. C'est une enquête classique à laquelle nous assistons. Maigret arrive sur les lieux, il observe silencieusement. Plus tard, il réfléchit puis déambule dans la ville pour tenter de trouver l'identité de la jeune femme. Il interroge plusieurs témoins qui l'ont connue. Nous avons même droit à la fameuse scène de l'autopsie, tout y est pour une bonne vieille enquête policière.

C'est à se demander pourquoi avoir adapté cette histoire plutôt qu'une autre. Mais il faut attendre un moment avant de comprendre qu'elle n'est finalement pas si banale. Cette enquête nous permet de cerner un épisode de la vie de Maigret et cela devient passionnant.

Maigret-2
Gérard Depardieu dans "Maigret" - Copyright SND
Un Maigret pas comme les autres

Dans le film, il y a une véritable volonté de nous présenter un commissaire Maigret différent de ceux que nous avons connu. Il y a d'ailleurs une scène qui symbolise ce renouveau, celle où Maigret est face à sa collection de pipes. Il en essaye une, puis la remet en place car son médecin lui a fortement conseillé d'arrêter le tabac pour des raisons de santé. C'est donc un Maigret sans son accessoire célèbre, il se démarque des autres. Il n'essaye pas d'imiter ou de copier une ancienne interprétation en reprenant la pipe d'un autre acteur. D'ailleurs lorsqu'un personnage demande à Maigret comment il se sent depuis qu'il ne fume plus la pipe, Maigret répond « Tout nu ». Il y a eu un travail de reconstruction du personnage.

Un Depardieu étonnant

Gérard Depardieu est un de nos plus grands acteurs en France. Il est capable de jouer des personnages variés : Christophe Colomb, Cyrano de Bergerac ou Obélix. A chaque fois, il arrive à nous étonner. Et c'est encore le cas en revêtant le manteau et de le chapeau de Maigret. A ce personnage, il apporte une partie de lui-même. Nous n'avons jamais vu le commissaire avec autant de mélancolie, usé par le temps et la vie.

Mais cela ne l'empêche pas de mener son enquête avec beaucoup de détermination. Il garde néanmoins un sens de la répartie assez comique. Gérard Depardieu est entouré avec délice de visages connus du cinéma : Mélanie Bernier, Aurore Clément, Anne Loiret, Élizabeth Bourgine, Philippe du Janerand ou encore André Wilms dans son dernier rôle.

Du vrai cinéma !

Patrice Leconte nous propose une superbe réalisation. La caméra est toujours en mouvement, ce qui amène un certain dynamisme au film. Certains plans sont intéressants comme celui en point de vue subjectif du commissaire qui entre dans une chambre. Le spectateur devient l'enquêteur et observe chaque objet présent dans la pièce. Il y a aussi ces plans en plongée qui sont magnifiques. De plus, la silhouette si reconnaissable de Depardieu est souvent mise en valeur comme sur l'affiche.

La photographie d'Yves Angelo est superbement sombre. Il y a tout un travail soigné sur la lumière et les ombres. Les dialogues sont bien écrits comme ceux sur la réflexion de Maigret sur son métier. Les décors et les costumes nous replongent magnifiquement dans les années 1950. Enfin, la musique de Bruno Coulais renforce parfaitement le côté énigmatique du film.

« Maigret » est donc un long-métrage à découvrir absolument dans une salle de cinéma pour ses qualités visuelles et sonores. En France, le personnage de Maigret avait disparu du grand écran depuis 1963 dans un film avec Jean Gabin. C'est un véritable plaisir de revoir ce personnage sous des traits différents et avec une personnalité si originale.


Tous nos contenus sur "Maigret" Toutes les critiques de "Jérémy Joly"

ça peut vous interesser

Champagne ! : Un goût de déjà bu

Rédaction

C’est magnifique ! : Un conte moderne

Rédaction

Hommes au bord de la crise de nerfs : Drôle de thérapie

Rédaction