Archives Critiques

Mains armées : Critique

Pierre Jolivet, chantre des cabossés de la vie, revient à ses premières amours avec "Mains Armées". A l'aube de sa carrière, en 1985 plus précisément, il s'était penché à sa façon sur l'univers policier. "Strictement personnel" avec Pierre Arditi se situait déjà dans l'univers des forces de l'ordre. Et déjà à l'époque, on sentait que le jeu du gendarme et du voleur ne l'intéressait pas outre mesure. Aujourd'hui le constat est le même. Cette histoire de trafic d'armes et d'attaques de fourgons blindés ne passionne pas vraiment le réalisateur de "Ma petite entreprise".

Là où Olivier Marchal nous aurait offert un opéra sanglant à la gloire des hommes d'honneur, là où Philippe Lefebvre nous avait agréablement surpris naguère avec «une nuit» et sa mécanique scénaristique parfaite, le metteur en scène de "Mains Armées" prend rapidement les chemins de traverse à la recherche d'un de ses thèmes de prédilection, la paternité. Résultat des comptes, les amateurs de polars sont totalement frustrés. L'enquête est cousue de fil blanc, la multiplication des histoires parallèles fait perdre la trame du récit. Quant à l'univers décrit, il souffre rapidement de la comparaison avec bien des films précédents, et en premier lieu, du "L.627" de Bertrand Tavernier.

Cependant tout n'est pas à jeter. L'interprétation est parfaite et à tout seigneur tout honneur, Roschdy Zem confirme qu'il est un des plus grands acteurs français contemporains, capable en un plan de se fondre dans un personnage. Autre point positif, la maîtrise du frère de Marc dans les scènes intimistes; ce n'est pas une révélation : Pierre est passé maître dans l'art du portrait. Ainsi, "Mains Armées" est, certes, un joli film, mais hélas hors sujet. 

Auteur :Régis Dulas
Tous nos contenus sur "Mains armées" Toutes les critiques de "Régis Dulas"

ça peut vous interesser

Les Intranquilles : Interview de Joachim Lafosse

Rédaction

Les Intranquilles : Ils ne vous laisseront pas indemnes

Rédaction

Profession du père : Bluffant menteur !

Rédaction