Archives Critiques

Mais qui a re-tué Pamela Rose ? : Désopilant !

Nul besoin de présenter à nouveau le duo « Kad et O. » qui a fait les beaux jours de Canal Plus à grand renforts de sketches cocasses et de personnages décalés.

Cependant, rares sont ceux et celles qui ont vu leur première incursion au cinéma avec le Premier "Pamela Rose" en 2003 (850 000 entrées tout de même), et ce malgré une carrière du film en vidéo plus qu'honorable. "Pamela Rose", premier du nom, posait les bases d'une enquête menée par deux pied nickelés américains (Bullit/Kad et Riper/Olivier) au beau milieu d'un trou perdu des Etats-Unis, chargés d'élucider le meurtre sauvage d'une jeune lycéenne. 

L'humour omniprésent -il y en avait pour tous les styles, du plus puérile au plus fin-  au service d'un film détournant joyeusement les clichés américains, mettait la barre très haut (ou très bas, selon qu'on apprécie ou non)en termes de rythme de comédie et de délires en tous genres. D'où une certaine affection pour les connaisseurs du duo pour un film qui sortait impeccablement des sentiers battus.

Pour cette suite, Kad et Olivier prennent les rennes de la réalisation (auparavant confiées à Eric Lartigau) pour nous replonger -brièvement- dans le traumatisme de l'enquête précédente, le cadavre de Pamela Rose ayant été volé. Problème: les deux enquêteurs ont été mis au placard et à la retraite, suite à leurs déboires précédents.  Pire,  ils ont désormais un remplaçant de taille en la personne de Perkins (un Laurent Lafitte inspiré et très Big Jim dans l'âme).

Il ne faudra que quelques secondes au spectateur pour voir que le duo Kad et O. n'a rien perdu de sa superbe, offrant d'emblée un aperçu du devenir pitoyable de leurs personnages, 10 ans plus tard. Si le re-meurtre de Pamela Rose sert de starter à la reformation, c'est pourtant au-delà de l'enquête de base que va décoller le film, pour atteindre un univers délirant que seuls les Zucker et Zucker, papas des "Y a-t-il un pilote/un flic pour sauver...", avaient réussi à créer auparavant. Car il sera également  question dans cette séquelle de sérial killer, de combats de catch, de sauvetage de la Présidente des Etats-Unis, et même d'histoire d'amour impossible. Un ensemble qui porte à la démesure totale le savoir-faire des deux comiques qui n'auront cesse de rebondir de gags en sketches tantôt référencés, tantôt inventifs (mention spéciale aux passages sur Air Force One et à Paris), avec une grande maestria.

Car même si leur(s) humour(s) ne fait pas toujours mouche, leur sens du rythme, de la satire et leurs jeux de mots en rafale pousse à l'admiration. Non seulement les codes des films policiers US sont décortiqués à nouveau pour notre plus grand bonheur (quelques appels du pied au Silence des Agneaux, toujours, mais aussi aux séries comme 24h Chrono ), mais le duo s'attaque également aux clichés français vus par les américains, avec un sens du ridicule pour le moins jouissif.Cerise sur le Cheese Cake : des guests de choix en la présence de Omar Sy, Audrey Fleurot, Guy Lecluyse, et même Dora et la Renault Fuego.

Autant dire que celui « Qui a re-tué Pamela Rose » nous a fait une belle fleur avec cette comédie désopilante et réussie en tous points.
Auteur :Julien Leconte
Tous nos contenus sur "Mais qui a re-tué Pamela Rose ?" Toutes les critiques de "Julien Leconte"