1 décembre 2021
Critiques

Maléfique : Un film qui améliore le conte

Par Anaïs-Hélène Herbez


Maléfique est certainement l'une des méchantes de Disney parmi les plus charismatiques qui existent. Elle est subtile, mesquine et terriblement intelligente. Le sort qu'elle jette à Aurore lors de sa présence au château pour le baptême de la princesse est particulièrement mauvais de par sa fatalité. Personne dans le château, ou ailleurs, ne peut empêcher le sort d'agir. La princesse lors de son seizième anniversaire se verra se piquer le doigt et plonger dans un sommeil éternel. La seule fée qui reste n'ayant pas donné sa bénédiction lui permet de ne pas mourir pour ainsi s'endormir et ne se réveiller qu'au contact du baiser de l'amour véritable. Du moins, c'est ce que la légende raconte.

Maléfique est une fée des Landes. Elle veille au bon déroulement de la vie en ces terres et protège ceux à qui elle tient. A la rencontre avec un être humain, Stéphane, elle comprit qu'il était important d'unir les terres pour que les guerres cessent enfin. Seulement, la cupidité et la soif de pouvoir de Stéphane lui brisa le cœur et la priva de ses ailes ; la rendant alors amère et suffisamment noire d'esprit pour jeter le sort du sommeil éternel à la fille de celui qui lui causa tant de chagrin. Nous comprenons alors pourquoi Maléfique devint ce personnage « maléfique » si charismatique, celui qui fit tant peur aux jeunes filles connaissant le conte, comme je l'ai été.

Ce qui est appréciable dans ce long métrage c'est qu'enfin il nous est possible de comprendre comment Maléfique en veut autant au roi Stéphane, pourquoi le corbeau est devenu son meilleur allié et bien entendu pourquoi marche-t-elle toujours avec sa canne. J'ai fort apprécié le fait que ces petits détails ont servi à écrire et à interpréter l'histoire de Maléfique avant la présence de la princesse. J'apprécie également le fait que la fin soit différente. Une fois que l'on a l'occasion de voir ce film, on s'attache aux personnages ; à tous les personnages. Et il est vrai qu'imaginer la fin comme celle que le conte nous propose dérange quelque peu. Ainsi, avec cette fin alternative, on reste dans l'univers magique et indomptable des contes de fées.

Angélina Jolie est certainement la plus idéale pour jouer ce rôle. C'est le meilleur rôle qu'elle ait dû jouer dans sa carrière. Chaque plan où se trouve la jeune femme est particulièrement prenant. Les jeux de lumières sur son visage la font irradier. Son costume, son maquillage ; tout est parfait. Elle joue très bien son rôle de femme déchirée et abandonnée, qui trouve son courage dans sa haine et sa soif de vengeance. Pourtant, lorsqu'elle accompagne Aurore pendant sa croissance, elle voit en elle la possibilité de lier les deux mondes, celui des fées et celui des hommes. Elle finit par s'attacher à elle, s'occupe d'elle et promet de la protéger jusqu'à la fin de ses jours. Qui mieux qu'une mère pour parler ainsi ? Nous savons à quel point Angélina Jolie est proche de ses enfants, et peut-être que cela se ressent dans ce rôle. Il ne faut pas oublier que les enfants ne sont pas le miroir des parents et qu'il ne faut pas les punir des faits passés qui ne les concernent pas.

La belle au bois dormant ne serait-elle pas plutôt Maléfique ? Dans le sens où, cachée dans ces bois, elle se retrouve seule, face à sa colère et sa peine. Sans personne pour lui ôter ses émotions si fortes. Ce film est une belle vision des choses ; comment elles devraient être. Le personnage de Stéphane est peut-être plus monstrueux que la magnifique Maléfique. J'aurai peut-être aimé que le vrai conte raconté soit celui que le film m'a permis de voir.

Tous nos contenus sur "Maléfique" Toutes les critiques de "Anaïs-Hélène Herbez"

ça peut vous interesser

Les Éternels : L’audace n’est pas toujours récompensée

Rédaction

Les Eternels : De nouvelles images !

Rédaction

Capitaine Sky et le monde de demain : Le Bluray

Rédaction