23 octobre 2021
Critiques

Maman a tort : Dommage !

"Maman a tort" (distribué par SND), c'est l'histoire d'Anouk, 14 ans, qui, le temps d'un stage d'observation d'une semaine, va se retrouver obliger de travailler dans la compagnie d'assurance de sa mère. Réalisé par Marc Fitoussi, cette comédie dramatique nous fait la parodie de la vie en entreprise tout en parlant d'un sujet sérieux et rarement évoqué : la corruption au travail.

Ce qui est vraiment dommage c'est le mélange de points de vue puisque la narration est celle d'une adolescente de 3ème ce qui donne beaucoup de légèreté au film tout en parlant d'un sujet sur lequel l'innocence n'a pas sa place. On ignore pour quel type de spectateurs le long-métrage a été produit parce que le personnage principal n'a que 13 ans et que nous sommes témoins de ses difficultés à être prise au sérieux ou de ses désarrois amoureux. C'est donc ici que réside le problème, "Maman a tort" est-il un film d'adolescent pour sensibiliser les plus jeunes sur le travail en entreprise et de la pression hiérarchique en étant cadre ou est-il un réel éclairage sur un problème peu abordé au cinéma, destiné à un public plus âgé ? Toutefois, les acteurs sont convaincants dans les rôles qui leur sont attitrés. Nous retrouvons l'actrice Belge Emilie Dequenne ("Möbius") interprétant la mère de la jeune adolescente et découvrons Jeanne Jestin dans son premier rôle principal au cinéma.

On ne juge pas les personnages et on leur pardonne presque leur malhonnêteté. De plus, Anouk est vraiment trop jeune pour avoir tant ouverture d'esprit et un réel recul par rapport à une situation qu'elle ne peut ni contrôler, ni arranger et c'est gênant. J'aurais voulu retrouvé un personnage plus proche de la réalité des jeunes d'aujourd'hui parce que soyons franc, à l'âge de 14 ans, faire un stage dans une compagnie d'assurance n'est pas vraiment la chose la plus passionnante à effectuer…

"Maman a tort" est donc une bonne introduction à un phénomène dramatiquement de plus en plus fréquent dans le monde du travail. Mais son côté juvénile devient plus une satire du monde en entreprise et c'est vraiment dommage puisque visuellement le film est réussi.

Auteur :Caroline Devillers
Tous nos contenus sur "Maman a tort" Toutes les critiques de "Caroline Devillers"

ça peut vous interesser

Les Bodin’s en Thaïlande : En avant-première

Rédaction

Délicieux : L’avant-première !

Rédaction

France : Satire ou farce ?

Rédaction