23 octobre 2019
Archives Critiques

Match Point de Woody Allen : La critique

Pour ceux qui se poseraient la question, puisque c'est là un des grands débats de la critique à propos du dernier Woody Allen, répondons-y immédiatement : "Match Point" est bien un film à part entière du plus célèbre cinéaste new-yorkais, et cela en bien des points.

Alors certes "Match Point" ne se déroule pas à New York (et oui, nous n'auront pas de ballades dans les allées de Central Park ou le long des cinémas de Broadway cette année). Certes, le film fait fi de l'habituel humour juif et même, à quelques exceptions prêtes, d'humour tout court. Fi également de toute séance de psychanalyse allenienne.

Nous n'auront pas même de Woody à l'écran ou même de faux-vrai Woody comme avait par exemple pu l'être Jason Biggs dans Anything Else il y a deux ans. Cependant, "Intérieurs", "Manhattan", "September", "Guerre et amour", "Ombres et brouillards" et bien d'autres n'étaient pas tous parmi les films les plus drôles du cinéaste, ne se déroulaient pas systématiquement tous dans la Big Apple et n'avaient pas nécessairement tous le réalisateur à leur distribution. Cela ne les empêche pas d'être des réussites incontestables dans la carrière d'Allen et d'être considérés comme pleinement « allenien ».

Ainsi vous retrouverez bien dans "Match Point" certains instants si familiers telles que ces interminables discussions de divers quatuor au restaurant dans lesquels les personnages ne disent en définitive rien de primordial pour faire avancer l'action et qui sont pourtant si extraordinairement bien écrites, truculentes et dont chaque année, nous ne pourrions en aucun cas nous passer.

Vous y entendrez également ces brouhahas si typiques du cinéaste dans lesquels tout le monde parle en même temps, dans lesquels nous ne comprenons rien, mais dans lesquels nous aimerions tant nous immiscer, simplement pour faire partie de cette nouvelle aventure que l'on sait d'avance être différente de toutes celles que nous pourrons suivre dans les salles obscures.

Seulement si beaucoup ont vus dans "Match Point" un film inhabituel dans la carrière d'Allen, il y a des raisons à cela puisque après le Woody/Buster Keaton ("Woody et les robots"), le Woody kafkaïen ("Ombres et brouillards"), le Woody pseudo-documentariste ("Zelig"), le Woody/Bergman ("September", "Intérieurs"), le Woody se comparant à Agatha Christie ("Meurtre mystérieux à Manhattan", "Crimes et délits") et bien d'autres, voici venu le Woody hitchcockien.

Il y a également quelque chose d'Ivory dans ce film et même de Michael Powell (voir la séquence charnière du film que je ne dévoilerai pas sous peine d'être écorché vif en place publique mais qui renvoie indéniablement au « Voyeur » de Powell). Bref toute une nouvelle palette que le réalisateur ne nous avait encore jamais montré.

Alors à quoi bon souligner la qualité indiscutable de la distribution, Scarlett Johansson en tête magnifiée comme jamais sous la caméra du cinéaste (au risque de me faire des ennemis, on ne l'a jamais vu comme cela, même chez Sofia Coppola) ? D'ailleurs, il en est tellement devenu fou qu'il la réembauché immédiatement pour son prochain film. Scarlett Johansson, la nouvelle Mia Farrow ou Diane Keaton ? Peut-être et on l'espère même !

A quoi bon signaler la qualité des dialogues qui une fois encore, font mouche à chaque coup ? A quoi bon dire que ce scénario est sans conteste un des tous meilleurs de la carrière du réalisateur new-yorkais et que les dix dernières minutes sont parmi les plus extraordinaires qu'il ait tourné ?

En effet, à quoi bon puisqu'il me suffit de vous dire qu'il faut vous précipiter sur ce film car des Woody comme celui-ci, on en a qu'un par décennie !

Auteur :Loïc Gourlet
Tous nos contenus sur "Match Point" Toutes les critiques de "Loïc Gourlet"

ça peut vous interesser

Les Aventuriers des Salles Obscures : 21 Septembre 2019

Rédaction

Un jour de pluie à New York : Celebrity chez les Millenials

Rédaction

Le nouveau film de Woody Allen !

Rédaction