21 octobre 2019
Archives Critiques

Match Point de Woody Allen : La critique du film

Avec une carrière aussi longue derrière lui (près de quarante films réalisés et presque autant de succès), nous nous attendons à ce que le dernier Woody Allen soit simplement un Woody Allen de plus. Mais il y a toujours quelque chose de neuf dans chacun de ses films, et ce n'est pas "Match Point" qui dira le contraire.

Bien sûr nous sommes une fois de plus face à un film reposant pour une bonne part sur ses dialogues. C'est là que réside l'art de Woody Allen, sachant trouver le bon mot, la bonne phrase qui fait mouche, la réplique qui nous fait encore rire alors que nous croyons que le film est terminé.

Ainsi, le discours que prononce Chris, le personnage principal de "Match Point", sur l'intérêt d'avoir de la chance, passe tout d'abord pour une minauderie de plus, une façon de se démarquer de ses nouveaux amis qui croient plus à la vertu du travail qu'à une hypothétique main invisible.

Mais c'est là tout le sujet de "Match Point", et nous ne le comprendrons qu'à la fin, alors que le beau-frère de Chris, Tom, souhaite à son fils qu'il ait de la chance dans la vie. "Match Point" c'est donc l'histoire de Chris, une ancienne star du tennis réduite à donner des cours dans un club de la haute société anglaise.

Au-delà d'une possible histoire de lutte des classes, c'est surtout l'histoire d'une tête à claques qui se vante de sa modeste condition pour s'introduire dans la famille Hewett, en parsemant son discours de « c'est moi qui paie, j'y tiens » pour faire plus crédible.

Une fois de plus Woody Allen nous promène et nous démontre son talent, réussissant à nous faire éprouver de la sympathie pour ce personnage détestable, non seulement parce que nous suivons le point de vue de Chris, mais aussi parce que dans le club des idiots, il entre sérieusement en concurrence avec Eleanor Hewett, la mère, aveuglée par son avis rétrograde sur la condition des acteurs (et en l'occurrence, des actrices).

Puisque nous parlons d'acteurs, profitons-en pour souligner que le cinéaste en est comme toujours un très bon directeur, ne serait-ce qu'avec l'étonnante Scarlett Johansson à laquelle il offre, à travers le personnage de Nola, le rôle d'une actrice américaine qui a du mal à faire décoller sa carrière, et qui sera, bien malgré elle, celle par qui les problèmes arrivent.

Bien loin de la douce et fragile Charlotte de "Lost in Translation", Nola est une jeune femme qui se bat pour réussir dans le métier qu'elle aime et qui a décidé de ne plus se laisser dicter sa conduite par les hommes qu'elle fréquente.

Dans tous les recoins ici il est donc question de destin, des choix que l'on fait pour y parvenir, ainsi que du caractère qu'un personnage donné doit posséder pour pouvoir agir dans le sens qu'il souhaite. Si le Che avait les épaules pour soutenir une cause politique (Chris emmène sa femme, Chloe, rejoindre son frère Tom pour assister à la projection du "Carnet de Voyage" de Walter Salles), Chris au contraire est caractérisé par sa lâcheté constante qui le poussera finalement à une solution extrême.

Une fois les couches de la comédie puis du film noir grattées, "Match Point" se révèle alors comme un film philosophique sur les différents chemins que nous offre la vie. En introduction au film, nous assistons à un échange de balle au ralenti, puis découvrons que la balle, alors qu'elle a touché le filet, s'immobilise au-dessus de lui, comme incapable de choisir si elle ira au-delà du filet ou restera du mauvais côté, scellant ainsi la partie pour celui qui l'a renvoyée.

Toute la finesse de Woody Allen réside ici : alors que nous croyons les cartes définitivement distribuées, il n'a de cesse de nous montrer qu'à tout moment, une autre balle peut venir frapper le filet et changer le cours des choses en fonction du côté où elle atterrira.

Auteure :Marie Guyot
Tous nos contenus sur "Match Point" Toutes les critiques de "Marie Guyot"

ça peut vous interesser

Les Aventuriers des Salles Obscures : 21 Septembre 2019

Rédaction

Un jour de pluie à New York : Celebrity chez les Millenials

Rédaction

Le nouveau film de Woody Allen !

Rédaction