Critiques

Matrix : Une oeuvre métaphysique sur l’homme et son identité

"Matrix" est réalisé par deux p'tits gars, Larry et Andy Wachowski, qui n'étaient connus jusqu'à présent que pour leur seul et unique " méfait " cinématographique, le confidentiel mais réputé "Bound", une série noire parodique, diaboliquement mise en scène (et un peu roublarde), à l'univers oscillant entre le cinéma de De Palma et celui des frères Coën  ! Un film dont les amateurs ne sont pas prêts d'oublier la troublante sensualité de ses deux interprètes principales : les divines Gina Gershon et Jennifer Tilly ! C'était il y a trois ans. Depuis personne n'avait de nouvelles des frères Wachowski ! Ils étaient tout simplement en train de confectionner de toutes pièces un univers original et effrayant : le monde de "Matrix" !

A la fin du second millénaire, un jeune informaticien , Neo (Keanu Reeves, excellent), découvre grâce à la complicité de l'inquiétant Morphéus (Laurence Fishburne), qu'il vit en réalité au XXIIème siècle; que notre environnement est une création virtuelle produite par une mystérieuse entité électronique : "la Matrice" ! Mais chut ! N'en révélons pas plus sur le scénario de ce film d'action qui s'embarrasse, ce qui devient rare, d'une véritable histoire à raconter ! En fait, "Matrix" vient à point nommé pour sortir des marécages un cinéma d'action américain cynique et moribond dont Michael "Armageddon" Bay est devenu le fer de lance. Une production sans aucune ambition scénaristique ou visuelle !

Pour relever ce lourd défi, les frères Wachowski ont bénéficié d'un budget record pour un second long-métrage produit par la Warner ! En effet, 100 millions de dollars ont été nécessaires à l'élaboration de ce film, largement inspiré des écrits de William Gibson (le pape du Cyberpunk), des comics U.S., (tout le design de "Matrix" a été conçu par Geoff Darrow, un maître du genre), des Mangas et des films d'action produits à Hongkong !

Toutes ces influences digérées par de sinistres tâcherons, auraient donné naissance à un film futuriste bâtard. Toutefois, les frères Wachowski sont des petits malins. Ils ont réussi à créer avec "Matrix" un univers personnel et cohérent. Ils ont aussi intelligemment concilié leurs ambitions intellectuelles avec l'obsession du business des Majors Company. Ils ont pu ainsi se protéger de l'emprise du producteur Joel Silver, en réalisant un spectacle total : mouvementé et divertissant (chaque scène d'action vous mettra k .o.). Toutefois, ce dernier révèle en seconde lecture : une oeuvre métaphysique sur l'homme et son identité dans une société où la manipulation médiatique est reine !

Avec "Matrix", Larry et Andy Wachowski redonnent ses lettres de noblesse à un cinéma subversif et teigneux, souvent méprisé par la critique française : le film de genre. Il n'en faut pas davantage pour éluder la clé du succès de "Matrix" : les frères Wachowski font partie de cette poignée de jeunes créateurs (de "résistants" ?) qui offrent aux spectateurs une véritable expérience cinématographique, un blockbuster angoissé et non pas un produit aseptisé comme on n'en souffre plus d'en voir ! Avec les Wachowski Brothers, c'est sûr Hollywood n'a qu'à bien se tenir !

Auteur :Grégory MarouzéTous nos contenus sur "Matrix" Toutes les critiques de "Grégory Marouzé"

ça peut vous interesser

Hommes au bord de la crise de nerfs

Rédaction

Les Animaux Fantastiques 3 : La magie ne prend plus

Rédaction

Permis de construire : Bienvenue chez les corses

Rédaction