19 juillet 2019
Archives Critiques

Million Dollar Baby : Quel bijou !

Deux ans après le fabuleux Mystic River, c'est donc en spectateur très sceptique que l'on va voir le dernier Eastwood. En effet, à part quelques perles comme "Raging Bul"l ou "Ali", les histoires de boxe ne tardent pas a virer au vinaigre à Hollywood - le dernier en date étant "Dans les cordes" avec Meg Ryan, un film qui se passe largement de tout commentaire. Cependant, cela serait mal connaitre Clint le réalisateur, que d'entrer dans la salle avec moults a priori. Une histoire de boxe donc, qui raconte le parcours d'une trentenaire, Maggie, pour qui la vie ne lui a pas laissé grand chose, exceptée une passion. Sa rencontre avec le coach Frankie sera alors décisive.

Très juste, l'observation de Clint au travers du personnage de Morgan Freeman : "La boxe n'est pas quelque chose de naturel". On comprend très vite que c'est un monde réglé, où rien n'est laissé au hasard. C'est la vision de Frankie/Eastwood et aussi celle qui l'offre à ses athlètes. Chaque pas, chaque mouvement imperceptible de hanche, chaque tension du muscle est là pour servir un but précis. Un peu comme au cinéma. Très vite, pour tout fan d'un Eastwood en forme qui se respecte (aussi bien le fan que le réalisateur d'ailleurs), on est en terrain connu. Des silhouettes en pleine réflexion, des silences qui en disent long, des regards remplis de regrets venant du passé, des blessures secrètes qui ne seront qu'éfleurées jusqu'à la fin... Et sans mauvaise surprise, son détachement et sa précision narrative sont en rendez-vous.

Sobre, discrète et élégante, la caméra du réalisateur s'effacerait presque, pour laisser place à la puissance de l'histoire, tout en acculant son spectateur dans l'ombre baignant la salle de boxe, où toutes les lumières semblent se diriger vers le ring. Les circonstances vont donc réunir Frankie, qui se situe quelque part entre William Munny, Frank Horrigan et Harry Callahan, et Maggie/Hilary Swank qu'on découvre avec un plaisir intense (après "Boys Don't Cry") dans un rôle coup de poing qu'elle absorbe entièrement (Will Smith avait réussi également cela pour "Ali"). Tout autour de ces atomes essentiels, gravitent d'étranges personnages.

Tout comme Frankie et Maggie, les autres sont rongés par des peur et des souffrances indicibles; une complexité des caractères chez Eastwood qui atteint, ici, son paroxysme. Ainsi, le personnage d'Eddie couve des remords "visibles" - vous comprendrez en voyant le film - et cherche quelque part le pardon de son ami. Le tout est bercé par Clint le compositeur, qui, une fois de plus, équilibre à merveille l'image avec le son, qui accentue ces quelques moments intenses et inattendus du métrage, pour nous laisser redescendre en apesanteur, se mettant volontiers en retrait, s'il le faut, afin d'amplifier le moment visuel. Le crescendo final, à l'image d'une partition d'un grand orchestre, nous donne une envie irrésistible d'applaudir. Magistral, comme toujours... Mais ce serait trop en dévoiler que d'exposer tous les carats de ce beau bijou.

A voir absolument !
Auteur :Houmann Reissi
Tous nos contenus sur "Million Dollar Baby " Toutes les critiques de "Houmann Reissi"

ça peut vous interesser

Pour les soldats tombés : Action Jackson

Rédaction

La Mule de Clint Eastwood en Bluray

Rédaction

Détective Pikachu : La critique du film

Rédaction