21 octobre 2019
Archives Critiques

Minority Report : Une réflexion très juste sur le devenir du monde et sa sécurité

Spielberg signe là un film noire à la fois d'action et d'anticipation. "Minority Report" s'inspire d'une nouvelle de science fiction de Philip K. Dick. Il a le mérite de ne pas projeter son oeuvre dans un futur si lointain (2054) et surtout de ne pas bouleverser la physionomie du monde avec des artifices trop avant-gardistes. De nouvelles technologies ont fait leur apparition mais ce monde demeure familier.

De ce fait, cette croisade contre le crime, nous rapproche des préoccupations actuelles qui ont en parties animées les dernières élections. Steven Spielberg nous met en garde contre les dangers des technologies qui certes améliorent notre quotidien mais peuvent se retourner contre leurs créateurs et bafouer les libertés individuelles

Le réalisateur, bien que s'offrant la plus grande star de la planète, a su privilégier dans "Minority Report" le jeu d'acteur au service d'un solide scénario somme toute classique sur la fin. Tom Cruise, initiateur du projet, interprète avec brio un flic déterminé mais fragilisé par l'échec de son oeuvre, la perte d'être chers et sa consommation de drogues illicites. Exit le maquillage, place aux émotions et aux yeux pochés.

Véritable E.T de Hollywood, Spielberg continue sur la lancée de "La liste de Schindler" en s'affranchissant partiellement des dictats financiers. C'est là l'apanage des plus grands. Il nous livre, tout en retenue, une science-fiction personnelle et aboutie dont les prouesses visuelles sont à couper le souffle. Le 2054 de Spielberg reste ancré dans un réalisme technologique et contemporain. Toutes l'univers moderne de du film repose sur des technologies déjà au stade de l'expérimentation.

"Minority Report" est une réflexion très juste sur le devenir du monde et sa sécurité, sur le fragile équilibre des rapports entre le bien et le mal, les hommes et les limites de la technologie. L'utilisation des dons de voyance des pre-cogs soulève aussi le problème de la réduction en esclavage de quelques-uns pour le bien-être de la majorité. La complexité des problèmes traités dans cette approche futuriste nous interpelle, nous fascine et soulève les questions similaires de notre temps. 

Espérons que les dirigeants de notre monde y trouveront une source de réflexion afin de se pencher sur les dérives parano-sécuritaires et dénoncer les abus perpétrés aux Etats-Unis notamment au nom des attentats du 11 septembre 2001.

Auteur :Olivier Bruaux
Tous nos contenus sur "Minority Report" Toutes les critiques de "Olivier Bruaux"

ça peut vous interesser

Maverick est de retour !

Rédaction

La Une est à Vous : 19 janvier 1974

Rédaction

Les coulisses de Dumbo

Rédaction