17 octobre 2019
Critiques

Mission Pays Basque : Le summum des clichés

Quand on lit le synopsis de "Mission Pays Basque", on s'attend à retrouver à nouveau une comédie romantique mièvre et ridicule dont le cinéma français est déjà trop peuplé. Résultat ? C'est encore pire que ce que l'on imaginait.

Ludovic Bernard a visiblement voulu tout exagérer dans "Mission Pays Basque". A commencer par le scénario qui englobe tout simplement un ensemble des plus gros préjugés. D'abord la parisienne belle, hautaine et superficielle, puis les basques, criards, costauds et bons vivants.

Bien entendu, les deux héros, que tout oppose, finissent par tomber dans les bras l'un de l'autre, totalement banal. C'est grossièrement un remake de "La Belle et la Bête" (qui en a déjà connu beaucoup trop) en beaucoup moins magique, avec un protagoniste masculin sortant de prison pour cause de passé avec la mafia basque.

Le décor est de "Mission Pays Basque", lui aussi, une blague à lui tout seul. A l'exception des jolies montagnes, l'intrigue se déroule principalement dans un village du sud, où les banderoles fantasques, fêtes traditionnelles et commerces d'antan règnent en maitres. Un bon tableau si peu réaliste.

Ajoutez à cela un adolescent flegme et légèrement attardé, un fiancé à l'ambition démesuré et égocentrique, une belle-mère bourgeoise qui déteste sa belle-fille, un vieil oncle presque sénile et des villageois gentillets mais un peu rustres et vous avez le résumé parfait du film.

Sans parler des deux acteurs principaux Elodie Fontan et Florent Peyre, deux personnalités qu'on ne présente plus à force de voir leur tête sur nos écrans, qui se perdent dans la niaiserie de leurs rôles et qui malgré leurs efforts n'y croient pas eux non plus.

Un humoriste incarnant le gros dur au cœur tendre qui ressuscite Luis Mariano à ces heures perdues, crédibilité zéro. Dites-vous quand même que le titre a aussi frôlé la catastrophe, "Espadrilles" devait initialement remplacer ce dernier…

Bref, ce sont tous des éléments dans "Mission Pays Basque" qui vous feront sortir de votre séance avec une seule question en tête : mais pourquoi me suis-je donc infligé(e) cela ?

Fade, drôle, mais pour les mauvaises raisons, et tellement prévisible, il n'y a rien de nouveau avec "Mission Pays Basque". Encore un autre navet à ajouter aux différentes comédies de son espèce, au même niveau qu'un téléfilm allemand diffusé l'après-midi.

Auteure :Julia Grouz
Tous nos contenus sur "Mission Pays Basque" Toutes les critiques de "Julia Grouz"

ça peut vous interesser

Nicky Larson en Bluray !

Rédaction

Nicky Larson : Une adaptation réussie

Rédaction

Au bout des doigts : Il jouait du piano partout

Rédaction