23 octobre 2019
Critiques

Mon Chien Stupide : Introspection mordante

La critique du film Mon Chien Stupide

Par Victor Van De Kadsye


En pleine crise de la cinquantaine, un écrivain marié et père de famille en panne d'inspiration voit sa vie bouleversée par l'intrusion d'un chien baptisé « Stupide » dans son domicile. Avant de livrer son adaptation du "Petit Nicolas" en film d'animation, Yvan Attal s'attaque à une autre œuvre littéraire, signée John Fante. Un film qui ne manque pas de mordant !

Au départ, "Mon Chien Stupide" aboie énormément. Centré sur le point-de-vue d'un Yvan Attal névrosé, le film se montre sans pitié envers le cercle familial. Estimant que sa vie serait meilleure, plus inspirante, sans sa vie de famille, ce personnage principal d'écrivain névrosé nous montre son entourage comme des échecs. L'exemple le plus flagrant en est son regard vers l'un de ses fils, joué par Payanotis Pascot, celui-ci amené à demander à sa mère de rédiger ses dissertations pour la fac.

Partageant la vision du personnage d'Attal, on se surprend à adopter le même regard condescendant et moqueur de ce père de famille. On pense voir en "Mon Chien Stupide" une comédie basée sur le choc de la génération, doté en plus d'un humour étonnamment potache (créé à partir d'un chien à la libido sur-développé). Pourtant, de façon très soudaine et pour notre plus grand plaisir de spectateur investi, notre personnage bougon va sortir de sa carapace aigrie pour se montrer plus tendre.

Après avoir épinglé sa famille, sans s'en rendre compte, c'est un véritable règlement de compte envers soi-même que va devoir se faire cet écrivain certainement pas exempt de défauts.

Au fur-et-à-mesure que cet anti-héros réussi à détruire toute vie dans son domicile, voulant faire fuir un par un ses enfants du foyer pour ne rester qu'avec sa femme joué par la toujours excellente Charlotte Gainsbourg, "Mon Chien Stupide" se révèle plus nuancé, n'hésitant pas à pointer du doigt l'arrogance de son héros. Il parvient à donner la parole à chaque membre de cette famille, chacun sortant de ses cases stéréotypés (intello, fainéant, tricheur etc.) pour distiller un sentiment de malaise. Car, après avoir épinglé sa famille, sans s'en rendre compte, c'est un véritable règlement de compte envers soi-même que va devoir se faire cet écrivain certainement pas exempt de défauts. Règlement de compte familial, sentimental et mental ; "Mon Chien Stupide" est un exercice d'introspection efficace dans sa démarche, parvenant à nous captiver chaque seconde.

Evitant l'entre-soi d'un milieu trop intellectuel, "Mon Chien Stupide" pourrait trouver son public par l'identification facile que l'on pourra se faire. Les problèmes de cette famille peuvent être les mêmes que tant d'autres, c'est par cette affirmation que le film marche dans sa comédie et son drame. S'il montre ses dents au départ, "Mon Chien Stupide" se révèle être un film affectueux et bourré d'humanité.


Profitez de notre rencontre avec Yvan Attal :




Tous nos contenus sur "Mon Chien Stupide" Toutes les critiques de "Victor Van De Kadsye"

ça peut vous interesser

Mon chien Stupide : Le meilleur film d’Yvan Attal ?

Rédaction

Mon chien Stupide : Beaucoup de bave pour rien

Rédaction

Les Aventuriers des Salles Obscures : 28 Septembre 2019

Rédaction