23 octobre 2019
Critiques

Mon Chien Stupide : Pas si bête

La critique du film Mon Chien Stupide

Par Jérémy Joly


Après "Ma femme est une actrice" (2001), "Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants" (2003), "Do not disturb" (2012) et "Ils sont partout" (2016), Yvan Attal revient au cinéma avec "Mon chien Stupide". Toujours avec les trois casquettes de réalisateur, scénariste et acteur, il s'attaque cette fois-ci à l'adaptation d'un roman de John Fante, paru en 1985, deux ans après la mort de son auteur.

Dans "Mon chien Stupide", Henri, écrivain, est en pleine crise de la cinquantaine. Il désigne sa femme Cécile et ses quatre enfants responsables de ses échecs, de son manque de libido et de son mal de dos. Alors qu'il fait un bilan critique de sa vie, prenant conscience de toutes les femmes qu'il n'aura plus, des voitures qu'il ne conduira plus, un énorme chien mal élevé et obsédé décide de s'installer dans la maison. L'arrivée de ce nouveau compagnon, qui portera le nom de Stupide, va ravir Henri mais ce n'est pas le cas du reste de la famille...

Le mélange dramatique et comique de "Mon chien Stupide" est bien dosé. On a d'un côté la vie assez triste d'un écrivain qui n'a plus de succès par manque d'inspiration, marié à une femme dépressive et alcoolique. Et de l'autre, nous avons un chien, portant bien son nom, qui vient mettre la pagaille dans la vie bien rangée de cet auteur, de façon très drôle.

critique-film-mon-chien-stupide-1
On y retrouve un thème récurrent dans la filmographie d'Yvan Attal : un couple fragilisé par les années qui se sont écoulées, le désir qui disparaît petit à petit. Henri et Cécile ont une vie calme. Leur amour commence à se fissurer par la banalité d'un quotidien ennuyeux. Il y a également la difficulté pour un père de communiquer avec ses enfants. Il les aime mais préfère montrer la déception qu'il a pour eux.

C'est à la fois drôle et touchant de voir cet homme faire le vide autour de lui, au point de finir par se retrouver seul, abandonné par sa femme, ses enfants et même son chien. Mais il finira par se rendre compte de ses erreurs et va devoir reprendre sa vie en main. La musique composée par Brad Mehldau vient sublimer certaines scènes (surtout la dernière) et ajoute de l'émotion.

Yvan Attal est merveilleux dans le rôle de cet écrivain qui démolit tout sur son passage à coup de réactions blessantes, mais qui se rendra compte que ses problèmes ne sont pas forcément la faute de l'autre. Qui mieux que son épouse à la ville, Charlotte Gainsbourg pour interpréter le rôle de sa femme ? Elle est sublime dans le rôle de cette femme qui est épuisée par la vie et par cet amour destructeur, souhaitant quitter son mari pour vivre un nouveau départ. Ce duo fonctionne parfaitement à l'écran. On y retrouve également leur fils, Ben Attal. Sébastien Thiéry a droit à un petit rôle très drôle de jogger sur la plage qui devient la cible du chien complètement obsédé. Il ne faut pas non plus oublier le chien qui vole de temps en temps la vedette.

Si vous aviez déjà aimé le cinéma si singulier et personnel d'Yvan Attal, qui est drôle et touchant, alors vous aimerez sans aucun doute "Mon chien Stupide".

Profitez de notre rencontre avec Yvan Attal :



Tous nos contenus sur "Mon Chien Stupide" Toutes les critiques de "Jérémy Joly"

ça peut vous interesser

Fahim : Une belle surprise

Rédaction

Ne nous fâchons pas : Michalon !

Rédaction

Mon chien Stupide : Le meilleur film d’Yvan Attal ?

Rédaction