30 juillet 2021
Critiques

Mon idole de Guillaume Canet : Critique du film

Acteur jusque là plutôt fade, Guillaume Canet passe derrière la caméra pour signer "Mon Idole" (distribué par Mars Films), une comédie aux ambiances multiples et aux influences changeantes en forme de critique envers le monde de la télévision et de l'arrivisme qui semble y régner.

Dans une grande société de production audiovisuelle, Bastien, jeune chauffeur de salle a mis au point un projet d'émission qu'il pense juteux. Associé avec le présentateur vedette de l'entreprise, il espère le présenter à Jean-Luc Broustal, son dynamique directeur aux dents longues. Ce dernier, visiblement convaincu par le potentiel du projet l'invite à passer le week-end dans sa résidence secondaire de province. Arrivé sur place, Bastien voit les choses dégénérer lentement.

Soit Guillaume Canet est un imposteur génial, soit il a eu de la chance. A priori susceptible d'intérêt, "Mon idole" vire très vite au grand-guignol et à la mascarade. Le titre et le sujet ne sont que simples prétextes à une vaste pantalonnade lourdingue qui voit se succéder des scènes toutes plus grotesques les unes que les autres. Pas forcément dénuer d'idées, Guillaume Canet commet la grosse erreur de mélanger les ambiances, rallongeant inutilement la sauce d'un film qui du coup ne fait que s'embourber d'une scène absurde à une scène grivoise en passant par une scène plus inquiétante ou une autre au rire bien gras.

A force de papillonner, on perd "Mon idole" qui s'avère manquer singulièrement de saveur et de personnalité, à l'image de son réalisateur d'ailleurs. Quand le rire survient, il n'est que passager, dissipant pour quelques instants un pesant ennui qui écrase tout le film. A cela s'ajoute une conclusion aussi bâclée que dénuée de tout sens. Une seule bonne chose en définitive dans "Mon idole" : François Berléand qui confirme plus que jamais son statut de pépite du cinéma français en se sortant bien de ce film calamiteux.

Auteur :Guillaume Branquart

Tous nos contenus sur "Mon idole" Toutes les critiques de "Guillaume Branquart"

ça peut vous interesser

Chacun chez soi : Du réchauffé

Rédaction

Les Tuche ne seront pas confinés à Noël

Rédaction

La Bonne Epouse : Quand les femmes rendent leur tablier

Rédaction