Archives Critiques

Nathalie : Gracieuce Emmanuelle

Comment décrire la relation peu commune qui s'instaure entre Catherine (F. Ardant) et Marlène alias Nathalie (Emmanuelle Béart) dans "Nathalie" (distribué par Mars Films) ? Au début, c'est plutôt "donne-moi du fric, je te dirai comment ton mari baise" ou "Couchez avec mon mari et vous me direz comment il me trompe". La relation qu'entament ces 2 femmes délaissées par le bonheur s'engage sur des sables mouvant, la situation pouvant à tout moment déraper. Bien sûr tout se complique et l'on se demande si tout cela ne repose pas sur un gros mensonge chez l'une et de l'aveuglement inconscient chez l'autre.

Grâce à un subtile jeu de lumières radicalement différentes, l'on a peine à se soustraire à la dure réalité des deux mondes antagonistes qui se présentent à nous. L'un est dur mais de l'ordre du fantasme, l'autre est amer mais réaliste. Pourtant, une sorte d'alchimie fusionnelle semble s'opérer et nos deux héroïnes parviennent à trouver un terrain d'entente voire à frôler un certain bonheur. C'est à ce moment précis que le spectateur est appelé à fantasmer en communion avec les deux complices d'un récit constamment en différé. L'acte sexuel, franchement suggéré, n'est jamais montré que lorsque Nathalie travaille dans son bordel.

Il faut féliciter le courage du propos tenu par Anne Fontaine qui a tenu à donner une saveur crue aux dialogues et aux images. Rien, cependant, n'est jamais vulgaire dans la bouche d'Emmanuelle Béart dont la voix éraillée et sombre jette une lumière réaliste sur ses aventures. Ensuite, félicitons la formidable photographie dans les scènes de cabaret. Les couleurs sont saillantes et ne font que révéler la beauté de Nathalie et le mystère de Catherine. L'on pourra déplorer un manque de surprises quant à l'issue de l'histoire mais ne jetons pas l'opprobre sur ce qui reste un beau film. Encore une fois la grâce généreuse d'Emmanuelle Béart et celle de Fanny Ardant envahissent l'écran pour donner une voix réaliste à cette fiction. Un film de rencontre, d'amour et d'espoir.

Auteur :Olivier BruauxTous nos contenus sur "Nathalie" Toutes les critiques de "Olivier Bruaux"

ça peut vous interesser

Les Passagers de la Nuit : Fragments nostalgiques

Rédaction

Robuste : Dans l’intimité de Depardieu

Rédaction

Maigret : Impressionnant Depardieu !

Rédaction