Critiques

Nobody : Dans les règles du genre

Par Alexa Bouhelier-Ruelle

Aucun doute possible, "Nobody " est bel et bien un film d’action. John Wick n’a qu’à bien se tenir, Hutch Mansell arrive sur le ring.

Même si le nom fait beaucoup moins d’effet, cet homme est tout aussi létal que Baba Yaga ; un protagoniste qui, étonnamment, se présente sous les traits du talentueux Bob Odenkirk. Le comédien échange l’humour pour quelques armes et des capacités très particulières. Ayant connu le succès avec "Mr Show", "Breaking Bad", "Better Call Saul", et avec plusieurs nominations aux Emmys, Odenkirk change radicalement son fusil d’épaule, avec, à ses côtés, Monsieur Christopher Lloyd. "Nobody" est réalisé par Ilya Naishuller, d’après le scénario de Derek Kolstad : l’architecte brillant derrière la franchise "John Wick", et produit par David Leitch ("Atomic Blonde") : un duo gagnant !

Dans ce nouveau film d’action, personne ne s’attend à quelque chose d’exceptionnel ou hors du commun de la part de Hutch : un père qui vit avec sa famille dans une banlieue chic américaine, qui sort les poubelles tous les matins après avoir préparé le petit déjeuner de ses enfants, le café de sa femme et fait un peu de sport.

critique-nobody1
Bob Odenkirk - Copyright 2020 UNIVERSAL STUDIOS. All Rights Reserved

Malgré tous ses efforts, Hutch arrive encore à décevoir sa famille, lorsqu’un couple rentre par effraction chez lui. Il se trouve alors incapable de défendre sa famille. Voilà le déclic, il aura fallu cette prise de conscience pour faire sortir toute la rage de cet homme, le propulsant dans une dangereuse direction et l’incitant surtout à cet homme de sa zone de confort quotidienne, réveillant par la même occasion certains instincts.


Ce film est un petit bijou d’action, dans la veine de "John Wick", avec ses armes, ses combats chorégraphiés au millimètre près et ses dialogues pleins de sarcasme ; sans oublier notre légendaire méchant Russe. Après tout, que ce serait un bon film d’action sans un parrain de la mafia russe ? Bob Odenkirk est en terrain miné, dans tous les sens du terme, mais le comédien offre un travail incroyable autant au niveau de la performance que de la préparation physique.

En effet, l’acteur s’est entraîné pendant deux ans avec la star des cascadeurs Daniel Bernhardt, apprenant un mélange de boxe, jujitsu, karaté et judo. Un effort qui paie devant la caméra. Si « John Wick » n’avait pas déjà établi une mythologie aussi riche, je suggérerais un crossover entre les deux personnages. "Nobody" n’est en aucun cas révolutionnaire, il est inutile d’en attendre trop de ce film. Cependant, le contrat est rempli pour un vrai film d’action avec une réalisation signée Ilya Naishuller musclée et pleine d’assurance.

ça peut vous interesser

Présidents : En avant-première !

Rédaction

Zack Snyder’s Justice League : 4K UHD

Rédaction

Sans un bruit 2 : Un digne héritier

Rédaction