Critiques

Nos Vies Formidables : Nos vies réparables

La critique du film Nos Vies Formidables

Par Auxence Magerand


Nombreux sont les long-métrages sur le thème de l'addiction. Mais là où "Trainspotting", "Requiem For A Dream" ou "L'Homme au Bras d'Or" se concentrent surtout sur la descente aux enfers de toxicomanes, "Nos Vies Formidables" documente le sevrage et la reconstruction.

Dans "Nos Vies Formidables", Margot (Julie Moulier) n'a que 35 ans et déjà une vie abîmée par l'addiction. Elle rejoint une communauté thérapeutique en pleine campagne où elle rencontre les autres résidents, qui se battent ensemble pour retrouver une existence normale.

Si la réalisatrice Fabienne Godet nous propose de suivre le quotidien de Margot sous la forme d'un journal de bord, il s'agit bien d'un film choral déguisé. César, Daniel, Salomé, Sonia, autant de profils hétérogènes qu'on n'aurait jamais soupçonnés dépendants, et qui témoignent de l'universalité du problème.

Le principal intérêt de "Nos Vies Formidables" réside dans les nombreuses scènes de groupe, qui attestent d'une méthode particulière de travail pour les acteurs. La cinéaste révèle en effet avoir choisi les comédiens pour leur synergie en communauté, grâce à de longues auditions en groupe.

Ici, le naturalisme est poussé à l'extrême, et rapproche ainsi cette fiction de la forme documentaire (Fabienne Godet avait d'ailleurs réalisé en 2009 un film-portrait sur le braqueur Michel Vaujour).

On assiste donc notamment aux séances de thérapie des occupants menées par Antoine (Régis Ribes, thérapeute à la vie comme à l'écran), entre confessions, incompréhension, rage et fous rires. Margot, qui refuse d'abord catégoriquement de se confier, finira progressivement par admettre ses souffrances, jusqu'à en pointer la source violente.

Sur un sujet lourd et douloureux, Fabienne Godet nous livre avec "Nos Vies Formidables" un instant de vie généreux et solaire. La distribution, menée par Julie Moulier, est d'une justesse confondante et donc passionnante.

Tous nos contenus sur "Nos Vies Formidables"
Toutes les critiques de "Auxence Magerand"

ça peut vous interesser

Boy Erased : Garçon Maudit

Rédaction

Mon Bébé : Parent, mode d’emploi

Rédaction

Les Aventuriers des Salles Obscures : la 750ème émission

Rédaction