28 novembre 2021
Critiques

Opération Portugal : Mission échouée

Par Jérémy Joly

D'jal est un humoriste qui s'est fait connaître du grand public grâce au Jamel Comedy Club. Dans ses sketchs, il caricature les accents et plus particulièrement celui des portugais. Sur YouTube, son sketch « Vive le Portugal » est un succès avec plusieurs millions de vues. En collaboration avec Frank Cimière, il écrit le scénario du film "Opération Portugal". Avec ce film, D'jal met en avant la communauté portugaise, à l'instar de "La Cage dorée" de Ruben Alves. Il est à noter que "Opération Portugal" est le premier long-métrage réalisé par Frank Cimière.

D'jal interprète Hakim, un gardien de la paix catastrophique, un peu comme comme Booder dans "Beur sur la ville". La première scène nous montre l'incapacité du personnage principal à exercer son métier avec professionnalisme. Un braquage est en cours à quelques rues du lieu où il se situe. Arrivé devant la banque et voulant arrêter les voleurs, il se retrouve malencontreusement enfermé dans un camion réfrigéré. En plus de présenter une image grotesque de la police, le film utilise un gag vu à de multiples reprises dans la comédie française. Le ton est donné.

Des gags qui n'amusent plus
La suite n'est malheureusement pas plus enthousiasmante. La mission de Hakim consiste à infiltrer la communauté portugaise et à démanteler un réseau de trafiquants de drogues. Les scènes ressemblent à des sketches qui s'emboîtent tant bien que mal pour former un spectacle affligeant. L'une d'elles est l'apprentissage de la langue portugaise dans le cadre de laquelle l'accent est volontairement caricaturé dans le but de provoquer le rire. Voilà qui rappelle furieusement celle du film "La Ch'tite Famille" où Dany Boon tente de perdre son accent du Nord.

Ajoutons à l'ensemble des agents débiles qui font régulièrement leur apparition de façon insupportable, ces personnages servent plus à décorer qu'à faire avancer l'intrigue. Ils sont donc complètement inutiles. Le film va même jusqu'à répéter plusieurs fois un gag qui n'amuse plus personne depuis longtemps : plusieurs évanouissements lors d'un accouchement.

Operation-Portugal1
D'jal dans le film "Opération Portugal".
Dans "Opération Portugal", la communauté maghrébine est confrontée à celle des portugais. Les clichés se succèdent. Tous les portugais font un barbecue le dimanche, travaillent dans le bâtiment et portent une moustache. Pour le bon déroulement de la mission, Hakim doit cacher ses origines maghrébines et se retrouve obligé de boire de l'alcool et de manger du saucisson. Il se rend même à l'église, où il sort une compilation de blagues sur les portugais durant une minute, ce qui évite heureusement de les glisser tout le long du film. "Opération Portugal" atteint un tel niveau de beaufitude qu'il ferait passer "Les Tuche" et "Camping" pour des comédies à l'humour raffiné. C'est dire !
Un casting qui en fait de trop
D'jal en fait des tonnes, se croyant sur la scène d'un one-man-show plutôt que sur le plateau d'un tournage de long-métrage. Il est accompagné par des seconds rôles qui tentent de donner le meilleur d'eux-mêmes dans des personnages affreusement caricaturaux. Farida Ouchani est assez drôle en mère arabe envahissante. Nous retrouvons également Sarah Perles dont le charme agit sur Hakim, Pierre Azéma en commissaire débordé par la situation, Bruno Sanches en professeur de portugais, Frédéric Chau en médecin ou encore Vincent Moscato en agent secret.

Ainsi, "Opération Portugal" est-elle une comédie à l'humour gras, destinée exclusivement à un public peu exigeant et qui apprécie ce genre. Pour les autres, il est fortement conseillé de la visionner après plusieurs verres de porto...


Tous nos contenus sur "Opération Portugal" Toutes les critiques de "Jérémy Joly"

ça peut vous interesser

La Traversée de Paris : Tout est bon dans le cochon

Rédaction

On est fait pour s’entendre : A écouter !

Rédaction

My Son : Interview de Christian Carion

Rédaction