17 octobre 2019
Critiques

Perdrix : Drôle d’oiseau

La critique du film Perdrix

Par Christophe Dordain


Présenté à la Quinzaine des réalisateurs et armé d’un casting solidement charpenté et plutôt prometteur (il y a même la trop rare Fanny Ardant), "Perdrix", dont l’action se déroule dans un petit village où vivent deux frères dont la vie quotidienne va être bouleversée par l’arrivée subite d’une jeune femme appelée Juliette, relève de la petite curiosité estivale au premier abord.

Rien de bien transcendant dans "Perdrix", certes, mais comme ledit été est plutôt marqué par une sécheresse qui touche aussi bien le climat que les salles obscures (la distribution des films cet été est d’une coupable modestie à quelques exceptions près), le spectateur peut éventuellement être accroché par ce parcours initiatique.

Beaucoup de citer "En Liberté !" de Pierre Salvadori comme référence même si cela m’aura quelque peu échappé, je dois bien l'admettre… Alors, bien filmé "Perdrix" l’est, c’est indubitable. Bien joué par Swann Arlaud notamment, c’est incontestable là-aussi. Et pourtant…

critique-film-perdrix-1
Pourtant, on finit par s’ennuyer quelque peu. Le fatras d’absurdités rigolotes qui rythme le parcours des différents protagonistes sur fond de paysages vosgiens débouche sur un sentiment de lassitude rapide. Et quand le romantisme prend le pas sur l’humour dans la seconde partie du film, la cause finit par être entendue.

Ajoutons à cela un terrible souci avec le personnage de Juliette. Vivant en dehors de toute réalité, son comportement constant d'hallucinée finit par susciter l’irritation la plus extrême. Un défaut d’écriture, la concernant dans le scénario, qui rend rédhibitoire toute tentative d’entrer en empathie avec elle.

Bref, petit film manquant terriblement de consistance, "Perdrix" agit tel un révélateur de l’état d’un certain cinéma en France qui est bien trop éloigné du public et qui donnerait presque raison au nouveau patron du CNC...

Qui plus est, une sortie en plein milieu du mois d’août risque fort d’obérer toute chance d’un succès digne de ce nom au box-office pour "Perdrix". Dommage…

Tous nos contenus sur "Perdrix" Toutes les critiques de "Christophe Dordain"

ça peut vous interesser

Les Aventuriers des Salles Obscures : 05 Octobre 2019

Rédaction

Les Aventuriers des Salles Obscures : 28 Septembre 2019

Rédaction

Les Envahisseurs avec Roy Thinnes

Rédaction