Archives Critiques

Pirates des Caraïbes : la Malédiction du Black Pearl : Tous à l’abordage !

Gore Verbinski a su composer un univers de pirates réaliste où les effets spéciaux grandioses, utilisés à bon escient, donnent au film son côté époustouflant et fascinant.

Un brouillard dantesque, des voiles de galions qui claquent au vent, un drapeau noir à tête de mort qui flirte avec un ciel menaçant, des gibiers de potence, des abordages et des sabordages spectaculaires, des boulets de canons qui pleuvent, des combats au sabre virevoltants, des complots, des trésors, une malédiction qui frappe les pirates, un rythme qui ne nous laisse aucun répit, etc.

Gore Verbinski nous entraîne au cœur d'une aventure épique et romanesque fabuleuse. Et 2H20 de film aussi riche et aussi dense, ça passe très vite !

Qui plus est, ces fripouilles des mers sont hautes en couleurs et cruelles à souhait. Ecoutez donc leurs ricanements qui font froid dans le dos. Tremblez devant leur avidité à ripailler et à piller en toute impunité des navires. Regardez-les se transformer en morts-vivants exquis sous les rayons lunaires…

Du côté des acteurs, aucun ne parvient à faire de l'ombre à Johnny Depp, tout simplement flamboyant dans le rôle du Capitaine Jack Sparrow : par un jeu brillantissime, il parvient à révéler toutes les facettes de ce pirate hors-du-commun aussi fou que génial : déjanté mais romantique, hautain mais décontracté, manipulateur mais loyal, magouilleur mais droit.

Jamais on ne sait dans quel camp il va jouer la seconde d'après. Il faut le voir manier le sabre, écumer les mers, chasser un galion gonflé de promesses, pervertir le jeune forgeron Will Turner et partager la saveur brûlante du rhum des Caraïbes avec la fille du Gouverneur sur "son" île déserte dont il a l'habitude de se retrouver prisonnier ! Mi-flibustier mi-Don-Juan, Johnny Depp nous en met plein la vue !

Si "Pirates des caraïbes" est aussi enthousiasmant, c'est parce que le côté traditionnel et classique de la Piraterie est détourné par des répliques affûtées et par un humour qui, l'air de rien, est très second degré.

Epopée romanesque exaltante, spectacle de haute-voltige, aventure qui penche un coup à bâbord un coup à tribord, je n'aurais qu'un mot : à l'assaut, moussaillons, tous à l'abordage de "Pirates des Caraïbes !"

Auteure :Nathalie Debavelaere
Tous nos contenus sur "Pirates des Caraïbes : la Malédiction du Black Pearl " Toutes les critiques de "Nathalie Debavelaere"

ça peut vous interesser

Concours Bluray : Cendrillon de Kenneth Branagh

Rédaction

Le Roi Lion : Un sacrifice sur l’autel du réalisme

Rédaction

Le Roi Lion : Le cercle du vide

Rédaction