Archives Critiques

Polly et Moi : Critique

C'est une histoire de rencontres. Tout d'abord, celle de John Hamburg avec Ben Stiller. Le premier fut coscénariste sur "Zoolander" et "Mon beau-père et moi", interprétés par le second, star comique mondiale depuis "Mary à tout prix". Le succès aidant, Hamburgh a l'opportunité de tourner son second film, qui sera "Polly et Moi", comédie romantique pas très romantique, ni tout à fait comique. La deuxième rencontre pour l'occasion du film est celle de la reine des séries TV, Jennifer Aniston, avec ce même Ben Stiller, roi de la comédie US, champion de la gaffe, king of the losers. A l'écran, le couple fonctionne plutôt bien, même si le personnage d'Aniston ne tombe jamais réellement amoureuse du pauvre homme. Pour une comédie romantique, c'est un peu gênant.

Pour la petite histoire, "Polly et Moi" est l'histoire d'un gentil garçon qui se fait larguer pendant son voyage de noces. La femme est partie avec un beau gosse italien (eh ! oui, la dure loi de la Nature…) et Reuben Feffer (c'est son nom), déprime sec jusqu'à ce que la fameuse Polly entre dans sa vie. Le coup de foudre est immédiat. Reste pour ce roi de la loose à persuader la belle de sortir avec lui, ce qui n'est évidemment pas gagné, puisque Reuben est aussi fort en drague que…que… le prétendant de "Mary à tout prix". Autrement dit, Ben Stiller, cette légendaire incarnation vivante du loser attachant, ne change pas vraiment de registre (il faut dire qu'il y excelle) et le film repose entièrement sur ses gags, qui sont, il faut l'avouer, assez tordants, pour peu que le scato ne vous rebute pas. Vous n'êtes pas près d'oublier le match de basket, assez mythique ! Jennifer Aniston reste très à l'aise dans le registre de la comédie, tout comme l'excellent Philip Seymour Hoffman, plus habitué lui aux univers glauques des cinéastes indépendants.

Une fois de plus, "Polly et Moi" est ce genre de film qui a l'extrême bonté de régaler les meilleurs gags dans la bande annonce et qui évite ainsi au spectateur de se déplacer pour voir les nombreuses scènes creuses qui les entourent. Inoffensif, drôle au départ et gluant à l'arrivée, "Polly et Moi" copie les mauvaises habitudes des comédies formatées. Dommage, car le talent de Ben Stiller demande plus de fantaisie.

Auteur :Alessandro Di Giuseppe
Tous nos contenus sur "Polly et Moi" Toutes les critiques de "Alessandro Di Giuseppe"

ça peut vous interesser

Docteur Patch avec Robin Williams

Rédaction

Brooklyn Affairs : A gagner en Bluray

Rédaction

The Morning Show : La meilleure série post-#MeToo ?

Rédaction