Archives Critiques

Rencontre avec le dragon : Hybride et vain

Quand un film aussi ambitieux que "Rencontre avec le dragon" sort en période estivale, c'est plutôt mauvais signe. Pourtant, on se dit qu'un film épique moyenâgeux réalisé par l'auteur de "Peau d'homme", "cœur de bête" (Léopard d'or au festival de Locarno) ne peut pas être totalement mauvais. Eh bien, on a tort. "Rencontre avec le dragon" est un film raté qui à force d'hésiter entre le récit d'aventure à grand spectacle et le film d'auteur, finit par se perdre et lasser considérablement le spectateur.

Une nouvelle fois, le gros problème vient du scénario, assez faible. L'action se déroule au temps des premières croisades dans le Sud de la France et voit la rencontre d'un jeune jouvenceau, Félix (Nicolas Nollet) et de son héros Guillaume de Montauban (Daniel Auteuil), un chevalier devenu immortel après être sorti vivant des flammes du dragon, épisode qui lui a valut le surnom de Dragon rouge.

Alors que ce dernier est engagé par le pape pour retrouver Hugues de Pertyus (Titoff) un homme de lettres raffiné, le jeune Félix va suivre son idole et devenir son écuyer. Mais au terme de cette aventure (bien mollassonne), il va découvrir que la réalité est bien différente et que son héros n'est pas aussi glorieux que prétend le livre d'aventures qu'il ne quitte pas.

Le premier film d'Hélène Angel oscillait constamment entre le conte et le réel. Ici, la réalisatrice joue une nouvelle fois à mélanger les genres mais avec nettement moins de bonheur. On a sans cesse l'impression qu'elle étouffe sous le poids de ce film trop ambitieux.

Le peu de moyens financiers et le manque de figurants font que certaines scènes, notamment celle de la rencontre avec le pape sur une plage de Camargue, virent au ridicule. Le casting est aussi improbable que le film.

Daniel Auteuil a beau se démener comme un diable, il n'a pas la carrure pour incarner un chevalier aussi charismatique que Dragon rouge; Gilbert Melki en chevalier déjanté n'est guère crédible; Sergi Lopez qui se transforme en sanglier la nuit nous ferait plutôt pleurer de rire et enfin la présence incompréhensible du comique marseillais Titoff finit par rendre le film totalement douteux.

Manque de grâce, de lyrisme, de chair, de rythme, "Rencontre avec le dragon" est un drôle de film qui n'a finalement pas grand-chose à dire et affiche une prétention assez représentative d'un jeune cinéma français qui à force de vouloir intellectualiser leur cinéma en oublie l'essentiel : réaliser avant tout un bon film ! Un film vibrant, un film tonique, un film fort…

Tout ce que n'est pas "Rencontre avec le dragon" qui mérite, comme "Le coût de la vie", sa sortie estivale.

Auteur :Christophe Roussel
Tous nos contenus sur "Rencontre avec le dragon" Toutes les critiques de "Christophe Roussel"

ça peut vous interesser

La Fine Fleur : En avant-première

Rédaction

Médecin de nuit : Une nuit pour changer de vie

Rédaction

Été 85 : Du soleil en Blu-ray !

Rédaction