28 septembre 2021
Critiques

Respect : Un hommage touchant

Par Alexia Graziani

Après un passage très remarqué par Broadway (qui lui aura valu une nomination pour un Tony Awards) et par la télévision (avec des séries telles que "The Walking Dead" ou encore "Jessica Jones"), la réalisatrice sud-africaine, Liesl Tommy, fait ses débuts au cinéma avec "Respect", portrait de la chanteuse américaine Aretha Franklin.

Validé par Aretha Franklin elle-même (avant son décès en 2018), "Respect" souffre un peu de l’implication de la chanteuse dans la production. Le biopic ne s’attarde que très peu sur les fameux « démons » de la chanteuse. Son alcoolisme, le viol qu’elle a subi à l’âge de douze ans et la grossesse qui en suivit.

Dans "Respect", ces aspects sont traités avec beaucoup de retenue et de pudeur qui sont à mettre au crédit du film. Malheureusement, on passe à côté de l’impact que ces traumatismes ont eu sur la vie et la carrière d’Aretha Franklin. Et ce manque de profondeur se ressent. De plus, il est de même dommage que "Respect" ne se soit pas assez arrêté sur le militantisme de la chanteuse. Des images et des anecdotes sont parsemées par-ci par-là. Néanmoins, le film s’attarde davantage sur les enregistrements et les concerts que sur le reste de sa vie.

critique-respect
Jennifer Hudson - Copyright 2021 Metro-Goldwyn-Mayer Pictures Inc. All Rights Reserved.

On ne peut que saluer la performance, aussi bien physique que vocale, de Jennifer Hudson, choisie par la reine de la soul elle-même pour l’interpréter dans "Respect". « Aretha Franklin nous a présentés Jennifer [Hudson] en nous disant “ce doit être elle”. Et je suis ravie qu’elle l’ait fait, car Jennifer n’a pas qu’un talent vocal. Elle a aussi un style de jeu nuancé et subtil. J’ai adoré travailler avec elle sur ce film. » se souvient Liesl Tommy.

Jennifer Hudson réussit à s’effacer, à chaque instant, pour nous livrer une prestation plus que sincère de la chanteuse. Au-delà de la performance de l’actrice, on peut également noter la présence d’un casting 5 étoiles pour "Respect" : Forest Whitaker dans le rôle du père prêcheur autoritaire. Mais, également, Audra Mcdonald dans celui de la mère.

 "Respect" vaut le coup d’être vu. Vraiment ! Les aficionados, comme les néophytes qui la découvrent, en auront pour leur argent. Il est quasiment sûr que tout le monde sortira de la salle avec une immense envie de réécouter le répertoire d’Aretha Franklin : de I Never Loved a Man (The Way I Love You), à Think, en passant bien sûr par… Respect !

ça peut vous interesser

Une fois que tu sais : Et maintenant, que fait-on ?

Rédaction

Black Widow : Spin-off réussi pour Scarlett Johansson

Rédaction

Présidents : Une comédie pas en marche

Rédaction