20 janvier 2022
Critiques

S.O.S. Fantômes : L’héritage : Nostalgique

Par Jérémy Joly



En 1984 sort dans les salles obscures "S.O.S. Fantômes", un blockbuster qui a accédé au fil du temps au rang de film culte. Cinq ans plus tard, nos chers chasseurs de fantômes reviennent pour un deuxième volet, une suite qui n'a rien à envier au premier. En 2008, le projet d'un nouveau long-métrage pointe le bout de son nez avant d'être annulé. Finalement, il voit le jour sous la forme d'un jeu vidéo. Mais, en 2016, après le décès d'Harold Ramis, un troisième opus sous la forme d'un reboot, fait son apparition. Cette version rajeunie et féminine est une catastrophe qu'il est préférable d'enterrer en priant pour que son spectre ne vienne jamais nous hanter.

Ce triste retour avait laissé un goût amer aux cinéphiles. Alors, au moment de l'annonce d'un quatrième volet, il y avait de quoi trembler ! Une chose était tout de même rassurante. Jason Reitman, fils du réalisateur des deux premiers volets Ivan Reitman, est à l'écriture du scénario et derrière la caméra. L'esprit du film original ne pouvait être que respecté, le projet était entre de bonnes mains. De plus, il s'agit ici d'une réelle suite et non d'un reboot.

De la nouveauté

Pour les moins connaisseurs de la saga cinématographique, la scène d'introduction peut paraître mystérieuse et déroutante. Pour les autres, l'histoire risque d'être prévisible mais tout de même plutôt bien menée. "S.O.S. Fantômes : L'Héritage" démarre comme un véritable film d'horreur classique. Endettée, une mère quitte son logement avec ses deux enfants, Phoebe et Trevor. La famille se retrouve dans la vieille maison sordide qui appartenait au défunt grand-père, que tout le village prenait pour un fou. A l'intérieur, les enfants découvrent du matériel permettant de chasser des fantômes.

Très vite, Phoebe, son frère et un ami nommé Podcast deviennent des apprentis chasseurs de fantômes. Ce rajeunissement permet de toucher une nouvelle génération de spectateurs qui a forcément déjà entendu la chanson de la saga devenue célèbre. Il est d'ailleurs dommage de devoir attendre le générique de fin pour l'entendre à nouveau. Lorsque l'emblématique voiture, après avoir passé plusieurs décennies à prendre la poussière dans une grange, apparaît en trombe, il est impossible de ne pas avoir la musique en tête. Non, à la place, nous avons droit à une musique bien moins percutante. Dommage.

De la nostalgie

"S.O.S. Fantômes : L'Héritage" mise énormément sur la nostalgie des spectateurs et cela avec beaucoup de réussite. Ce n'est pas l'Amérique actuelle qui est montrée à l'écran mais celle des années 80, l'époque où tout a commencé. Les restaurants sont des drive-in, la musique s'écoute avec un juke-box et les photos se prennent avec un polaroïd. Les jeunes ont des vêtements avec un style rétro.

Dans ce village, nous pouvons voir la façade d'un vieux cinéma et dans une classe, des élèves découvrent des films sur un lecteur VHS. C'est l'occasion de glisser quelques clins d’œil au cinéma d'horreur des années 80. Nous retrouvons des extraits de "Jeu d'enfant" avec le terrifiant Chucky ou encore de "Cujo" avec le monstrueux Saint-bernard. A travers une réplique, nous avons également droit à un clin d’œil à la trilogie de "Retour vers le futur".

Un parfait mélange

La nouveauté et l'ancien se mélangent parfaitement. C'est le cas par exemple des effets spéciaux qui sont dans un 3D numérique qui correspond au cinéma actuel. Cependant, dans plusieurs scènes, un des monstres est présent en animatronique, ou du moins, c'est ce qu'il paraît à l'écran. Cela rend hommage à cette méthode des effets spéciaux qui était utilisée dans les années 80. La bande originale est moderne et certaines chansons nous replongent inlassablement dans le passé.

Le retour des anciens

"S.O.S. Fantômes : L'Héritage" nous permet de revoir le truculent fantôme Glouton ou encore le Bibendum Chamallow qui a rétréci et s'est drôlement multiplié. Surtout, après avoir vu des extraits des précédents films, présentés comme des archives sur YouTube, les anciens chasseurs sont des retour ! Les années ont passé, ils ont pris quelques rides. Toutefois, ils sont toujours aussi flamboyants dans leurs combinaisons. La magie du cinéma permet également à un absent (dont la présence était forcément indispensable) d'être à leurs côtés. Cela donne une scène riche en émotions.

"S.O.S. Fantômes : L'Héritage" efface complètement le retour affligeant de 2016 avec un film qui garde l'esprit des deux premiers volets. Nous y retrouvons une base d'horreur accompagnée d'humour et d'une petite pointe d'action. Il arrivera à plaire à deux générations différentes, celle qui a grandi avec "S.O.S. Fantômes" et celle qui le découvre.

ça peut vous interesser

Rencontre avec Claude Lelouch

Rédaction

Tendre et saignant : Cuisson parfaite !

Rédaction

Le Test : Réussi !

Rédaction