23 octobre 2019
Critiques

Sabotage : La critique du film

Critique du film Sabotage

par Christophe Colpaert

"Sabotage" constitue-t-il le véritable retour de Arnold Schwarzenegger sur grand écran ? Malheureusement non !

Tout d'abord, le scénario de "Sabotage" s'apparente à une version non-officielle du classique d'Agatha Christie, déjà maintes fois adapté, Les 10 petits nègres. Aussi, le film se retrouve-t-il avec un scénario assez embrouillé et approximatif alors, qu'avec avec un synopsis a priori similaire, le méconnu, mais néanmoins honorable, "Profession Profiler", de Renny Harlin, lui est bien supérieur.

David Ayer, réalisateur des pourtant estimables et pêchus "Au bout de la nuit" avec Keanu Reeves et "End of Watch" avec Jake Gyllenhaal, a semble-t-il perdu sa maîtrise de la caméra notamment dans des scènes d'actions qui sont bien mollassonnes et donc sans ampleur.

De plus, "Sabotage" baigne constamment dans une ambiance de crudité et de violence assez peu plaisantes. Il est violent, trop violent. C'est souvent gratuit, pas toujours pertinent, et dénué de tout humour et de tout recul, choses quasiment inédites pour un film interprété par Arnold Schwarzenegger.

On ne peut donc que regretter cette débauche de vulgarité entre les membres de l'équipe au début de "Sabotage". Cela n'apporte strictement rien de les entendre s'échanger des insultes en flux continu.

Ajoutons à ce constat une autre catastrophe qui plombe le film : elle s'appelle Mireille Enos et joue horriblement mal ! Quant aux personnages secondaires, ils sont trop peu développés et manquent cruellement de consistance. Aucune prestation digne de ne nom n'est à souligner.

Le montage final est déséquilibré et le film accumule pas mal de longueurs. Ainsi, "Sabotage" peine-t-il à trouver son rythme de croisière et part dans tous les sens sans vraiment s'appuyer sur un véritable fil conducteur.

"Sabotage" finit par souffrir de la comparaison avec une série aussi emblématique que "The Shield" par exemple, série qui lui est largement supérieure dans tous les domaines. Aussi, et pour une fois, le film porte plutôt bien son nom. C'est ce que l'on appelle communément un "Sabotage" total !

Quant à David Ayer, espérons que ce n'est que partie remise puisqu'il va revenir avec le film de guerre, "Fury", dont le casting est prometteur : Brad Pitt, Shia LaBeouf, Logan Lerman, et surtout sans son très mauvais co-scénariste : Skip Woods.

Tous nos contenus sur "Sabotage" Toutes les critiques de "Christophe Colpaert"

ça peut vous interesser

Terminator de James Cameron : Know Future

Rédaction

La Vérité si je mens ! Les débuts : Nostalgie quand tu nous tiens

Rédaction

CineComedies 2019 : Rencontre avec Laurent Ventura

Rédaction