6 décembre 2021
Critiques

Saint Laurent : Pas abouti

En 2014,  le mythique Yves Saint Laurent s'est vu porté à l'écran deux fois. Si le Biopic de Jalil Lespert, "Yves Saint Laurent", avec Pierre Niney a reçu l'aval de Pierre Berger, celui de Bertrand Bonello reçoit des foudres.  Et c'est compréhensible. En effet, dans la décennie que retrace le film, de 1967-1976, Pierre Berger a le rôle d'un homme d'affaires, uniquement. La relation amoureuse qu'il partage avec le couturier n'est que très peu montrée. L'homme apparaît à la fois glacial et manipulateur. Au contraire du premier signé Jalil Lespert, le film de Bertrand Bonello porte avant tout sur la relation entre le célèbre créateur et Jacques de Basher. C'est la descente aux enfers d'YSL qui est ici racontée. Une longue descente pour le spectateur...

Sélectionné au Festival de Cannes, "Saint Laurent" est indiscutablement beau. Les plans sont travaillés, les lumières sont magnifiques. Le style global est incroyable. Les scènes de défilés, de danse, de violence sont parfaitement justes d'un point de vue visuel. Sur le pari de l'esthétisme, le réalisateur Bertrand Bonello réussit un film à la dimension parfois poétique.

Malheureusement, "Saint Laurent" est long, beaucoup trop long. Deux heures et demie pour une décennie. Le spectateur finit par attendre la fin, ce qui gâche un peu la dernière demi-heure notamment. De plus, la narration est complètement disparate. Les dates sont parfois inscrites, mais le film demeure trop souvent difficilement compréhensible. Passant d'une époque à l'autre (ellipse, retour dans le passé, etc.), le spectateur se perd dans la vie foisonnante d'YSL.

Dommage ! Cela aurait pu être si bien. Particulièrement grâce à la prestation ahurissante de Gaspard Ulliel. Il est sublime en YSL. Dans diverses interviews, il dit s'être entraîné pour la voix et avoir perdu près de 12 kilos pour le rôle. Transformation réussie. "Saint Laurent" repose tout entier sur son interprétation. A ses côtés, Jérémie Renier, Louis Garrel, Léa Seydoux et Aymeline Valade sont aussi excellents.

En bref, le film est beau visuellement. Les acteurs sont au diapason. "Saint Laurent" aurait pu être une réussite. A cause du format de deux heures et demie et d'une narration inintelligible, ce Biopic n'est pas le chef d'œuvre attendu. Si vous le souhaitez, regardez plutôt le "Yves Saint Laurent" de Jalil Lespert bien plus convainquant et abouti.

Auteure :Anouck SamynTous nos contenus sur "Saint Laurent" Toutes les critiques de "Anouck Samyn"

ça peut vous interesser

On est fait pour s’entendre : A écouter !

Rédaction

Arras Film Festival 2021 : Cinéma Paradiso

Rédaction

The French Dispatch : La poésie du journalisme

Rédaction