Archives Critiques

Sherlock Holmes : Elémentairement efficace !

Guy Ritchie s'offre en personne le célèbre personnage de Sherlock Holmes et son fidèle John Watson, avec un casting de grand luxe et les moyens d'une super production. Grosse production oblige (Warner et Village Roadshow à la barre), "Sherlock Holmes" est ce genre de long métrage où les moyens sont bons pour permettre au film d'évoluer en toute tranquillité. Le casting est tout aussi quatre étoiles, avec Robert Downey Jr dans la peau de Holmes et Jude Law pour son fidèle Watson. On note aussi les prestations de Rachel McAdams, ravissante dans son rôle Irene Adler, Mark Strong en diabolique Blackwood ou encore Hans Matheson en Lord Coward (intelligent le nom n'est ce pas ?).

Il est clair qu'en prenant Robert Downey Jr, le pari était audacieux : ne pas détruire un mythe de la littérature et du policier et passer outre l'image d'"Iron Man". Le résultat est plutôt satisfaisant, bien que l'acteur se campe dans un personnage un brin prétentieux, il réussit avec humour et charisme à correctement incarner la figure d'Holmes. Si bien que l'acteur est récompensé pour sa prestation aux Golden Globes 2010, dans le titre du meilleur acteur pour une comédie (c'est un hommage bien sûr). Sherlock Holmes a été repris au cinéma à plusieurs reprises ("Le retour de Sherlock Holmes" en 1929 à "Elémentaire mon cher…lock Holmes" en 1988), certains films étant restés dans la classe chef d'œuvre.

Pour la productrice Susan Downey, remettre Sherlock Holmes à l'écran était une façon de rendre hommage au célèbre détective avec les moyens d'aujourd'hui, et surtout pouvoir parler du personnage aux nouvelles générations qui ne connaissent pas tous Sherlock Holmes et ses enquêtes. Il faut dire qu'il tombe un peu aux oubliettes, si bien que seul le classique Chien des Baskerville est la seule évocation des œuvres d'Arthur Conan Doyle.

Si on ne retrouve pas tous les éléments qui ont fait le succès littéraire, pour cette version cinéma on y préfère « des personnages beaucoup plus proches du matériau original, beaucoup plus dynamiques en terme d'action. Nous avons donné à ces histoires une ampleur inusitée et nous avons montré à l'écran ce qui n'était que suggéré dans les livres », explique la productrice du film. Le film "Sherlock Holmes" est tout de même loin du niveau littéraire atteint par Sir Conan Doyle.

Si l'ambiance et les images permettent de s'immiscer dans ce Londres d'Holmes, l'action tend à perdre son spectateur, qui s'il n'a pas été largué auparavant, arrivera à retrouver le fil logique des choses vers la fin. On rentre beaucoup moins facilement dans cette aventure que dans une enquête du détective dans sa version écrite. Des longueurs, un dédale scénaristique forcé pour donner un peu plus de crédibilité au talent d'Holmes. Mais finalement, cela n'a rien de très crédible. On se souvient avoir eu plus de rythmes dans "Le Secret de la Pyramide" de Barry Levinson en 1985. Toutefois, la beauté esthétique du film, les scènes d'action indéniablement réussies, les dialogues directs et incisifs font quelque peu oublier ces détails.

On verra si la suite des aventures d'Holmes et Watson face à Moriarty sera convaincante, avec les mêmes. Sherlock Holmes est désormais à la sauce hollywoodienne, il n'est donc pas surprenant d'avoir un long métrage esthétique, à la réalisation impeccable et le talent charmeur de Robert Downey Jr pour incarner le célèbre détective. Cependant, il n'y aura rien de surprenant si vous préférez à cet énième film, la version littéraire d'Arthur Conan Doyle.

Auteur :Christopher Ramoné
Tous nos contenus sur "Sherlock Holmes" Toutes les critiques de "Christopher Ramoné"

ça peut vous interesser

Wonder Woman 1984 : Amazone ne livre plus

Rédaction

Wonder Woman 1984 : Une année à oublier

Rédaction

Les Affranchis de Martin Scorsese : Critique

Rédaction