21 février 2020
Archives Critiques

Signes : Pseudo-thriller ?

Son succès, M. Night Shyamalan le doit à un film qui, il y a quelques années, a réveillé le genre un peu assoupi de l'angoisse et du mystère : c'était Sixième sens et son petit enfant capable de parler aux morts. Incassable, quelques mois plus tard explorait un univers rarement évoqué au cinéma : celui des comics et de leur influence sur les milliers de lecteurs qui les achètent.

Reprenant le principe de Sixième sens, le film, décevant à cet égard-là, se concluait par un rebondissement supposé inattendu. Le public, aguiché par un premier film réussi, se trouvait là quelque peu refroidi par le manque d'imagination dont avait pu faire preuve M. Night Shyamalan. Pas désabusé pour autant, le revoilà donc avec Signes et un nouveau thème pour le coup pas du tout original : celui du surnaturel et des phénomènes inexpliqués.

Dans l'art de l'ellipse et du mystère entretenu, Shyamalan s'avère inégalable. Jouant beaucoup sur les angoisses des personnages et du spectateur, il distille une insidieuse peur construite sur l'absence de démonstration formelle. Tout n'est qu'entrevu, aperçu, deviné jusqu'à une révélation finale somme toute peu surprenante (désolé, le coup du lapin dans le chapeau ne prend pas une troisième fois).

Ceci dit, le cinéaste joue habilement avec un thème plutôt galvaudé et en faisant mine de construire un film autour de ces symboles étranges et de leurs concepteurs interroge plutôt le mystère de la croyance humaine.

Bien plus personnel que ses deux précédentes réalisations, Signes révèle une maîtrise certaine de l'outil cinématographique mais se perd parfois dans une objectif trop pointu pour rassembler les spectateurs. Réflexion symbolique ou pseudo-thriller sans idée, c'est à chacun de voir…

Auteur :Guillaume Branquart
Tous nos contenus sur "Signes" Toutes les critiques de "Guillaume Branquart"

ça peut vous interesser

Joker : Plaisanterie de courte durée

Rédaction

Joker : Ceci n’est pas un film de super-héros

Rédaction

Traîné sur le bitume : Marche Funèbre

Rédaction