27 juillet 2021
Critiques

Sleepless : Un bon film ne garantit pas un bon remake

En 2011, "Nuit Blanche" avec Tomer Sisley était proposé sur les grands écrans. Six ans plus, c'est son remake hollywoodien qui arrive dans les salles obscures de l'hexagone. C'est Jamie Foxx (vu dans "Baby Driver") qui incarne le personnage principal, un dénommé Vincent Downs, un flic corrompu qui va devoir sauver son fils en rendant la drogue qu'il a volé.

Sortant dans un quasi-anonymat en France, après une exploitation américaine tout aussi discrète en janvier dernier, "Sleepless" cherche à retrouver la force de "Nuit Blanche" : son rythme. Le film original, apprécié par la critique à l'époque, n'était pas sans défauts, mais il avait pour principale qualité de bien retranscrire la pression subie par son personnage principal avec une belle énergie et une intensité certaine. Pourchassé, à la fois, par la police des polices, et par des pontes du trafic de drogue, le policier fait tout pour retrouver son fils, enfermé dans une boite de nuit. La tension est donc essentielle pour que le film fonctionne.

Avec une adaptation du scénario signée Andrea Berloff ("Blood Father", "Straight Outta Compton"), et un beau casting avec Jamie Foxx, Michelle Monaghan, Scoot McNairy et Dermot Mulroney dans les personnages principaux, tout semblait annoncer un remake intéressant. L'histoire est d'ailleurs fidèle à l'original et acteurs comme actrices ne sont pas vraiment mauvais. Le problème vient de la réalisation.

Si vous ne connaissez pas un certain Baran Bo Odar, c'est normal. Le cinéaste signe avec "Sleepless", sa première réalisation hollywoodienne. Bien que ses bonnes intentions ne soient pas en doute, le réalisateur ne parvient pas à mettre son récit en valeur. Ses nombreux plans de la ville de Las Vegas, alors que l'action se passe dans un lieu fermé, témoigne d'un manque d'inspiration flagrant, ce qui amène une mise en scène ne dépassant pas le film d'action lambda. "Nuit blanche" était pourtant un thriller. Sans l'énergie et la tension de l'original vous avez donc un remake qui est plus un film d'action banal, dont le résultat à l'écran ne parvient pas à correspondre à la promesse du synopsis. « [...]Downs va devenir un adversaire brutal et impitoyable[...] ». Or ce n'est pas vraiment le cas.

Il y a pourtant quelque chose qui peut vous faire tenir durant les 90min du film. Plus précisément quelqu'un : Jamie Foxx. Alors que ce dernier semble se reposer sur ses acquis (comme le reste du casting d'ailleurs), il est capable d'accrocher le spectateur.  Un regret se manifeste alors à la sortie de la salle. "Nuit Blanche", avec Jamie Foxx ça aurait été un très bon film. Il faut pourtant se contenter de "Sleepless", le film du dimanche soir à la télévision.

Auteur :François Bour
Tous nos contenus sur "Sleepless" Toutes les critiques de "François Bour"

ça peut vous interesser

Jolt : Il ne faut pas se fier aux apparences

Rédaction

Bloody Milkshake : L’action sans saveur

Rédaction

Comment je suis devenu super-héros : Le choix du made in France

Rédaction