18 septembre 2021
Critiques

Sons of Philadelphia : Un thriller surprenant

Par Alexa Bouhelier-Ruelle

Adapté du livre « Brotherly Love » de Pete Dexter, "Sons of Philadelphia", le nouveau film réalisé par Jérémie Guez, est une histoire de famille, d’amitié, de déception et de violence au sein de la mafia de Philadelphie. Se focalisant sur deux frères, un adopté, qui sont devenu deux hommes totalement différents.

Le casting se trouve être le point le plus positif de ce film : avec Matthias Schoenaerts, Joel Kinnaman, Maika Monroe, Ryan Phillippe, and Paul Schneider. Le film peut paraitre très sombre et déprimant à première vue, plus particulièrement à cette période, mais il y a aussi un message d’espoir bel et bien présent.

Matthias Schoenarts porte le film

Peter et Michael ont été élevés dans les rues de Philadelphie, leurs pères étant membres de la mafia irlandaise dans le ville, tous deux liés par le sang et les crimes de leurs pères. Trente ans plus tard, on les retrouve à la tête de l’organisation criminelle, Michael essayant d’étendre son influence à toute la ville, dans une dangereuse quête limitée par la raison de son demi-frère Peter.

Matthias Schoenaerts offre une performance charismatique et explosive ; rongé par la mort de sa petite sœur, qui a détruit sa famille et séparé ses parents, Peter est tiraillé entre ses rêves d’enfant et la réalité de sa vie à la tête de cette organisation mafieuse. Son seul sanctuaire est une salle de boxe, mais très vite ce havre de paix devient la cible des envies de son frère, dans sa course au pouvoir. En effet, les personnages de Michael et Peter ne pourrait pas être plus différents.

critique-sons-of-philadelphia
Matthias Schoenaerts - Copyright Nelson Gedalof - The Jokers

Entre le silence de l’un et la violence de l’autre, seul le passé les lies l’un à l’autre, jusqu’à un certain point de rupture. Dès la toute première scène du film, Michael ancre son autorité dans la violence, alors que son bras droit Peter, l’évite le plus possible. Les deux acteurs mettent en avant l’état d’esprit et la psychologie de leurs personnages : la violence n’est pas seulement physique. Matthias Schoenaerts est incroyable dans le rôle de Peter, il ne parle pas beaucoup, et semble très souvent s’égarer dans ses pensées, mais sa présence se fait ressentir dans chaque scène. L’acteur rend hommage en ce sens, aux grands personnages blessés de la littérature, qui essaient de récupérer le contrôle de leurs destins et s’échapper par tous les moyens possibles.

Un scénario en deux temps

Après son premier film excellent, "Bluebird", Jérémie Guez revient avec un second film qui confirme ses talents de réalisateurs et va au-delà de nos attentes avec ce thriller dramatique qui revisite les films de gangsters. Avec une passion pour le cinéma, cet auteur s’adapte pour raconter l’histoire de ces deux hommes d’une façon différente, cette fois à l’écran. Il contraste des moments plus intimes et calmes avec des séquences d’une violence infinie. D’un côté, "Sons of Philadelphia" est surprenant car deux chronologies se superpose : la première dans le présent et l’autre avec des flashbacks expliquant qui sont ces personnages et peut être pourquoi ils sont comme ils sont aujourd’hui.

Le vrai coup de génie de Jérémie Guez est encore une fois, et comme dans son premier film, le choix des acteurs. Alliant ceci et la direction de la photographie discrète, montrant une Philadelphie réaliste, ce qui donne au film une sorte d’aura. Adapté d’un roman, "Sons of Philadelphia" trouve son origine dans le passé criminel d’une famille au lien complexe et de deux hommes déchiré par une soif de vengeance. Ce thriller n’est jamais ce qu’il parait être, jusqu’à la toute dernière scène.

ça peut vous interesser

Dune : Une épopée mystique

Rédaction

Boite noire : Un film atmosphérique

Rédaction

Bac Nord : Une déflagration pleine de réalisme

Rédaction