Critiques

Spider-Man : New Generation : Nouvelle toile

La critique de Spider-Man : New Generation

Par Victor Van De Kadsye


On connaît l'histoire par cœur. Peter Parker se fait subitement attaquer par une araignée radioactive. Il va devenir une légende en sauvant le monde. Il va combattre le Dr Octopus ou bien le Bouffon Vert et tout le monde va aduler Spider-Man. Pourtant, l'histoire peut elle être la même dans un univers parallèle ? C'est l'idée de base du renversante de "Spider-Man : New Generation" ! Un exercice méta hallucinant dans son inventivité.

Une fois la page Peter Parker tournée, un nouveau comic s'ouvre à nous. Dorénavant, nous suivons les aventures de Miles Morales. Adolescent supportant mal son intégration dans une école élitiste, sa vie changera comme celle de Peter. Le même schéma se répète, pas le même univers en revanche. Et lorsque Winston Fisk, criminel richissime, expérimente une technologique révolutionnaire, plusieurs univers et ses différents Spider-Man différents vont se rencontrer.

Depuis ce pitch prometteur, le film de Bob Persichetti, Peter Ramsey et Rodney Rothman va offrir un spectacle en constante inventivité. Multipliant les univers parallèles, les styles d'animations s'entrecroisent pour un tourbillon d'action démesurée.

film-spider-man-critique
Une nouvelle lecture du mythe de Spider-Man.

Quitte à en être épuisant (à ne pas prendre dans un sens péjoratif), le film explose nos rétines par toute sortes de scènes incroyables. Les plans se succèdent et donnent l'impression d'être devant un livre animée, surtout lorsque onomatopées et bulles apparaissent à l'écran. L'action propre aux comics s'allie parfaitement avec un humour faisant très souvent mouche.

On sent définitivement la patte pop de Phil Lord à l'écriture, grâce à qui on avait eu l'exceptionnel retour de "21 Jump Street" au cinéma et surtout, "La Grande Aventure Lego". Une bien belle revanche après son éviction du projet "Solo" (qui se rappelle de ce film, au passage ?). Des « easters-eggs » à gogo qui vont devoir demander plusieurs visionnages, des personnages remarquablement écrits et une animation fou furieuse, que fallait-il de plus ?

Un casting exceptionnel ! Car cette "New Generation" s'incarne aussi dans une équipe de doublage représentant les nouveaux talents. Shameik Moore (vu dans "Dope") double Miles Morales. Tandis qu'on retrouve Jake Johnson, Bryan Tyree Henry, Kathryn Hahn, Zoé Kravitz, John Mulaney et même Nicolas Cage au casting. Rien que ça.

"Spider-Man : New Generation" fait retrouver ce plaisir de lire une bande-dessiné Marvel à l'écran. Inventif tout le long, ce grand-huit du cinéma de super-héros donne au spectateur de grands moments d'animations et de bravoures. Une aventure grandiose !

Tous nos contenus sur "Spider-Man : New Generation"
Toutes les critiques de "Victor Van De Kadsye"

ça peut vous interesser

Never Grow Old : La critique du film

Rédaction

Le Coup du siècle : La critique du film

Rédaction

Yves : La critique du film

Rédaction