28 janvier 2020
Archives Critiques Focus Archives

Star Wars : La Revanche des Sith : Bas le masque !

Ultime volet de la saga Star Wars entamée il y a bientôt 30 ans, "Star Wars : La Revanche des Sith" est sans conteste le film le plus attendu de cette année. Attendu par les fans de la première heure prêts à camper pendant des mois en tenue de Dark Vador devant leur cinéma préféré. Attendu aussi par les détracteurs sans doute plus sensibles à la vision mercantile de l'empire Lucas Films qu'à l'oeuvre cinématographique en elle-même.

Au final, il reste, avec "Star Wars : La Revanche des Sith", un film de qualité et un cinéaste rendu génial par le simple fait qu'il sut entraîner des millions de personnes dans les salles obscures pour suivre une histoire dont tous connaissaient l'issue. Ne nous y trompons pas : ce troisième volet regorge toujours autant de combats spatiaux, de sabres laser, de créatures poilues et de drôles de droïdes. Mais surtout, il apporte, à toute une génération avide de comprendre, les réponses aux questions posées dans la saga originelle.

Pourquoi Yoda vit-il reclus sur une planète inhospitalière ? Pourquoi Luke et Leiä ont-il été séparés dès leur naissance ? Comment les héros parviennent-ils à communiquer avec leurs défunts dans La revanche du Jedi ? Et surtout pourquoi Anakin Skywalker, l'Elu parmi les Elus, bascule-t-il du côté obscur de la Force en devenant le sombre Dark Vador ?  Pour fournir les réponses, George Lucas s'appuie ici sur une recette qu'il sait d'avance gagnante. En guise d'ouverture, c'est ainsi une scène de combat spatial de près de 20 minutes qui plonge le spectateur dans la bataille. Nos héros Jedi entament alors une vraie guerre contre leurs ennemis jurés, les Sith. Le sort de l'humanité est plus que jamais entre leurs mains.

En pleine possession de la Force, Anakin Skywalker démontre tout son talent en éliminant le sombre comte Dooku. Un acte qui lui vaut la reconnaissance du conseil des sages mais le plonge aussi dans d'obscurs doutes. La transformation est en marche ! Et ce sont finalement des intérêts personnels qui le pousseront peu à peu à trahir les siens. Persuadé que sa femme, la reine Amidala, périra en donnant naissance à son enfant, il choisit le côté obscur de la Force pour tenter de la sauver. Peine perdue, la jeune femme interprétée par une Nathalie Portman au sommet de la mièvrerie, quittera bien la saga sur une scène dans laquelle elle fut d'ailleurs la plus convaincante : son enterrement.

Après un aperçu clin d'oel de la planète des Wookies, Lucas nous replonge au coeur de l'intrigue : la métamorphose d'Anakin en Dark Vador. Et c'est finalement à l'issue d'un combat dantesque avec son mentor Obi-Wan Kenobi qu'elle interviendra. Déjà anthologique, la scène durant laquelle Anakin se drape de ses nouveaux oripeaux, masque et membres artificiels, témoigne d'ailleurs de la noirceur de ce dernier volet.

Un volet qui risque fort de disputer le titre de meilleur film de la série avec les épisodes V et VI. Dans un savant cocktail d'action, de romance et de tragédie, Lucas signe ici avec "Star Wars : La Revanche des Sith", et n'en déplaise à ses détracteurs, une oeuvre qui restera gravée dans les annales cinématographiques.

Auteur :Vincent Vantighem
Tous nos contenus sur "Star Wars : La Revanche des Sith" Toutes les critiques de "Vincent Vantighem"

ça peut vous interesser

Concours Bluray : Ad Astra

Rédaction

Ad Astra en Bluray

Rédaction

Underwater : Une attraction de Disneyland

Rédaction