Critiques

Star Wars : Le Réveil de la Force : Sans surprise mais réussi !

On y est. Le phénomène "Star Wars" est arrivée à son apogée. L'attente de millions de fans est enfin terminée. "Le Réveil de la Force", sa présence, accompagne la satisfaction générale même si quelques perturbations ne manquent pas de se faire sentir. Le coté obscur, c'est vrai, n'est jamais bien loin.

Tout a commencé dans une galaxie lointaine, très lointaine. La guerre des étoiles reprend dans cette même galaxie pour un nouveau chapitre de son histoire dramatique. C'est le premier signe positif. Nombreux étaient ceux qui craignaient que l'arrivée de Disney dans leur très chère galaxie vienne mettre en branle l'existence de la force. Mais cette dernière a trouvé un allier de poids. Un certain J.J. Abrams. Si les premiers avis étaient, là aussi, plutôt craintifs à cause des succès mitigés avec ses réalisations "Star Trek" et "Star Trek : Into Darkness", il a vite fait penché la balance en sa faveur. Comment ? En faisant le choix de l'authenticité avec notamment la volonté de tourner dans des décors naturels comme avant. Entendez, la première trilogie. Il faut dire que les épisodes des années 2000 avec sa réalisation sous écran vert a traumatisé la communauté. Avec J.J. Abrams, la promesse d'un retour aux traditions a rapidement rassuré tout comme ce fameux tweets où le réalisateur était entouré de tous les anciens. L'attente est montée d'un cran ce jour là puis a atteint son paroxysme lors des fameuses 88 premières secondes d'images. Dès lors, tous les feux sont passés au vert, il ne restait plus qu'à confirmer tout cela.

La confirmation est arrivée comme un soulagement et un retour en enfance pour de nombreux fans quand les plus jeunes avaient, eux, la tête dans les étoiles. Ce réveil de la force est un long métrage qui offre ce que voulaient les fans tout en offrant ce qu'il faut pour attirer la nouvelle génération. Ces atouts sont symbolisés par la référence, pour ne pas dire la ressemblance, entre cet épisode 7 et "Le Nouvel Espoir", épisode 4, celui de la découverte. Le scénario marque cet équilibre en donnant une place importante aux anciens tout en donnant les premières clés des intrigues autour des nouveaux personnages. D'ailleurs c'est par ces derniers que l'aventure commence. Une aventure de plus de 2h où les destins des anciens se mêlent aux nouveaux héros, tout cela sans perte de rythme, ce qui est un gros point positif. Tout comme l'impact visuel. Avec des scènes d'actions en extérieurs et des séquences aériennes de haut niveau, cet épisode 7 est visuellement une réussite. Un point qui est la marque de fabrique 2015 de ce nouveau chapitre.

Autre nouveauté de 2015, les nouvelles étoiles hollywoodienne de la galaxie avec notamment Daisy Ridley, John Boyega, Oscar Isaac et Adam Driver. Deux prestations sont particulièrement notables. Celle du premier rôle féminin avec la belle Daisy dont le charisme se révèle au fil du récit. Puis celle d'Adam Driver, incarnant le coté obscur, futur némésis du Héros Jedi et un acteur qui est le point faible de ce réveil. Son manque de charisme est évident et son jeu bien trop souvent transparent une fois le masque tombé. L'acteur américain rassemble déjà la majorité des critiques des fans alors que John Boyega est, sans doute, le personnage le plus intrigant.

Pour continuer sur le thèmes des critiques, c'est justement un manque de nouveauté que regrettent quelques fans. Car l'affiliation évidente avec l'épisode 4, qui date de plus de 30 ans, est autant rassurante que frustrante. Les connaisseurs verront, en effet, de nombreuses scènes similaires se présentant presque simplement comme une version mise à jour 2015 de l'épisode 4 là où des nouveautés plus flagrantes étaient espérées par certains. Il faut dire qu'il y avait tant de pression, tant d'opportunités de se planter lorsqu'il s'agit de continuer une saga comme "Star Wars".

C'est donc finalement sans surprise que "Le Réveil de la Force" repose sur des éléments connus et limitant les prises de risques. Pour J.J. Abrams, l'important était de ne pas décevoir ceux qui ont fait le succès de la franchise et il a accompli sa mission avec brio, sans audace peut être mais avec suffisamment de talent pour devenir un membre de la communauté, de la famille Star Wars. Reste à savoir maintenant si les autres épisodes, les autres réalisateurs seront se montrer assez compétents pour continuer à faire véhiculer la force.
Auteur :François Bour
Tous nos contenus sur "Star Wars : Le Réveil de la Force" Toutes les critiques de "François Bour"

ça peut vous interesser

USS Greyhound : Tom Hanks joue à la bataille navale

Rédaction

Blade Runner : L’âme humaine dans une machine

Rédaction

Mulan arrive : Le 19 Août

Rédaction